Armées, Défense

Le billet du Colonel – Les réservistes appelés à passer au bénévolat

2

par 

Qu’est-ce que j’apprends !

La situation financière de la Défense tourne tellement à la débâcle que les réservistes opérationnels seront invités à servir bénévolement, comme les scouts.

Une nouvelle de plus qui sonne le glas de la France forte.

Dans son excellent édito sur Le Point.fr de ce jour, le non moins excellent Jean Guisnel nous révèle ce qui semble attendre désormais « la réserve opérationnelle« , c’est à dire rien, si ce n’est des remerciements pour services « bénévoles » rendus à la Nation.

Jean Guisnel rappelle, à juste titre, que « la réserve opérationnelle, qui associe depuis la débâcle de 1870 des citoyens temporairement armés et les Armées d’active, est mal partie…« . « Selon un document (que nous avons pu lire), un passage partiel de cette réserve au bénévolat est à l’étude « . 

En effet, lorsqu’ils servent temporairement sous les drapeaux, ces réservistes (officiers et sous-officiers) sont « soldés » au même niveau qu’un militaire d’active. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est cette solde des réservistes qui est remise en cause. Les budgets consacrés à l’emploi des réservistes opérationnels de la Défense vacillent.

Donc la Défense recherche des bénévoles « volontaires ». 

Je vous fais grâce du surprenant courrier du secrétaire général du Conseil supérieur de la réserve militaire (CSRM) le contre-amiral Antoine de Roquefeuil, adressé le 3 mars 2013 au DRH du ministère de la Défense, courrier dans lequel on constate, comme le pointe avec humour Jean Guisnel, que notre amiral est quelque peu brouillé avec l’orthographe, lorsqu’il demande in fine à son correspondant « quels (sic) seraient les évolutions législatives à envisager pour qu’une telle possibilité soit offerte ». 

Il n’est pas certain que de telles évolutions du statut de réservistes soient très incitatives. On attend avec intérêt de connaître la position du président du CSRM, qui n’est autre que le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

En ce qui me concerne, et pour avoir partagé de très grands instants avec ces hommes de la réserve opérationnelle qui sont autant de grands militaires, je suis attristé de constater que, « pour quelques millions d’euros« , c’est à dire l’équivalent de ce que rapportait la journée de carence des fonctionnaires que le pouvoir en place vient de supprimer, soit environ 75 millions d’euros, on continue de tondre le mouton qui n’a déjà plus grand-chose sur le dos.

Je pose la question : pour qui sonne le glas ? 

Le Colonel vous salue bien.

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

By Pierre Duriot

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 764 autres abonnés

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!