Société

Plutôt pisser debout que s’accroupir sous le joug !

18

Le billet d’humeur incorrect du Colonel.

Plutôt pisser debout que s’accroupir sous le joug !

Qu’est ce que j’apprends. Il s’en passe des choses étranges en Suède. Il a plusieurs mois, la police suédoise diffusait un avis de recherche pour un nounours. Aujourd’hui nous apprenons que le conseil général du comté du Sörmland étudie une modification de son règlement intérieur visant à interdire aux hommes d’uriner debout.

L’exposé des “intentions du législateur” fait état de motifs hygiéniques et médicaux. Mais aussi … sexuels. Il (elle) précise dans son exposé qu’uriner assis “contribue à une vie sexuelle meilleure et plus longue”. Le premier qui rigole est dénoncé à Taubira …

Au-delà de son ridicule normal (suivez mon regard), nous avons là un concentré des tares idéologiques de la gauche et des fins dernières de l’empire du Bien.

“Le socialisme ne se cantonne plus à tondre les moutons pour leur tricoter des pulls- overs trop courts avec leur propre laine. Il sait quelle est sa noble tâche, sa vocation, et sa mission : imposer aux moutons d’être l’idéal du mouton rêvé métissé dans l’éternel futur. Des moutons enfin libérés, qui ne font plus de crottes en grenailles, qui parlent arabe plutôt que bêler, qui accouchent d’oeufs, pondent des agneaux et dont les cuisses font du jambon halal, qui baisent dans la position du missionnaire, et d’ailleurs qui ne baisent plus depuis que brebis et béliers ont été fusionnés par l’arrêté ministériel contre les discriminations sexistes. Dorénavant, ils pisseront couchés …”

Indépendamment de l’objet de l’interdiction, la seule prise en compte de l’intérêt collectif ne suffit plus pour justifier de la coercition. Il faut la justifier par l’intérêt individuel et la satisfaction personnelle, lesquelles ne sauraient être laissées à l’appréciation personnelle de l’individu, présumé débile, mais exclusivement confiés à la coercition totalitaire par une oligarchie de “sachants” …

Ceci dit, les urinoirs ! Que faire en cette période de crise de tous ces investissements publics gaspillés ? Je propose de les vendre au tiers-monde, là où on se soulage encore debout …

Quoi qu’il en soit, je m’insurge et j’en appelle aux armes ! Non, à l’ordre moral ! Ou plutôt à l’hermaphrodisme d’Etat qui se voit en dictateur pour cinq ans encore.

Dans tous les cas, il s’agit d’aligner le comportement masculin sur le comportement féminin. Mais rien à dire. C’est normal. Comme nos médias convenables ont trouvé normale la vacuité déclarative de l’abolition légale de la prostitution. Abolition qui aboutira, n’en doutons pas, grâce à l’héroïsme de Najat, qui est aussi dans ces domaines, la gardienne de la ligne socialiste … Tout va bien.

Soyons assurés que NVB saisira le “problème” à pleine main le moment venu.

Aussi, je dis non! la communauté masculine est légitimement attachée à ses coutumes ancestrales et ne se laissera pas faire. Luttons! Relevons la lunette et pissons debout! Enfin, je dit ça, je suis le premier à pisser assis autant que faire se peut. D’autant qu’avec les mini braguettes des pantalons dits “taille-basse” …

Le Colonel vous salue bien.

Extraits de “Plutôt pisser debout que s’accroupir sous le joug” aux éditions du Plouc émissaire, juin 2012.

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

By Pierre Duriot

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 763 autres abonnés

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!