► VALLS aurait-il pu éviter les attentats du 13/11 à PARIS? ◄ Les révélations fracassantes de Bernard Squarcini

Agence Info Libre et Régis Ollivier

le 18 novembre 2015

Le Colonel 2.0

 

Des révélations fracassantes de Bernard Squarcini en mesure de « faire sauter » un certain nombre de personnes en France, selon Yves de Kerdrel, directeur de « Valeurs Actuelles ».

En tout cas la question se pose sérieusement depuis que l’ancien directeur de la DCRI Bernard Squarcini ait affirmé au journal « VALEURS ACTUELLES » que notre premier ministre a refusé sciemment des services secrets syriens la liste des noms des djihadistes français présents sur le sol syrien. Un refus pour des raisons politiques!  A voir ici

 

Ceci m’amène à évoquer le travail des hommes et femmes de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) en général et du Directeur Général des services intérieurs français, Monsieur Patrick Calvar.

Je lis trop souvent encore de très nombreuses critiques portées par les uns et par les autres, dans la presse, sur les chaines d’information continue et bien entendu sur les réseaux sociaux. A toutes ces personnes, je dis « la critique est facile mais l’art est difficile ». Ne médisons pas sans savoir. J’entends aussi des propos du genre « ils font ce qu’ils peuvent »! Non, les hommes et femmes de la DGSI, sous la houlette de leur Directeur général font plus. Beaucoup plus. J’en suis intimement convaincu.

Je connais personnellement Patrick Calvar. Et quand je dis je connais, je connais… Non pas pour l’avoir croisé un jour dans une assemblée quelconque, non pas pour lui avoir serré la main ou simplement croisé son regard. Non, rien de cela.

Je connais Patrick Calvar pour avoir eu l’honneur de travailler sous ses ordres, au sein de son état-major rapproché alors qu’il était le Directeur du renseignement de la Direction Générale de la Sécurité extérieure (DGSE). Un court mais intense moment boulevard Mortier.

Un homme affable et charmant au demeurant mais peu loquace et parfois déroutant. Avec lui, « pas de blabla mais des résultats ». De l’action.

C’est un homme discret qui fuit les journalistes et les plateaux de télévision. A juste titre. Il ne fait pas dans la com. Alors, il est facile de dénigrer l’action des nos hommes et femmes de l’ombre et ce d’autant plus facilement que face à ces accusations, il n’y a personne en face pour y répondre.

A la limite, la DGSE communique plus que la DGSI.

Il m’arrive parfois, lorsque je suis en colère, de porter une vive critique à l’encontre de la DGSI dont je dis qu’elle est une police politique qui passe plus de temps à surveiller les opposants au régime qu’à surveiller les terroristes ou apprentis terroristes. Il doit y avoir une part de vérité, mais la faute à qui ? La faute au(x) donneur(s) d’ordres. Suivez mon regard.

Patrick Calvar a le cul posé en permanence sur un siège éjectable. Il en est conscient.

Des lacunes, des failles, des dysfonctionnements, des manquements… qui n’en connait pas ? A preuve : Manuel Valls cité dans cette vidéo supra qui refuse des renseignements de portée capitale au prétexte qu’ils proviennent de Syrie. Ca s’appelle comment un tel comportement ?

Alors, en ce qui me concerne, ma confiance reste totale à l’endroit de la DGSI, mais aussi la DGSE. Et je tire mon chapeau au hommes du RAID et de la BRI pour leur intervention rondement menée ce matin.

 

Le Colonel vous salue bien.

 

Illustration de Une : Terrorisme: Patrick Calvar nommé directeur de la DGSI
20minutes.fr

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

4 thoughts to “► VALLS aurait-il pu éviter les attentats du 13/11 à PARIS? ◄ Les révélations fracassantes de Bernard Squarcini”

  1. Bonsoir Mon Colonel
    C’est bien vrai. Il est plus facile de critiquer que d’agir. Et ce n’est pas une révélation que d’entendre dire que les fonctionnaires et en particulier les forces de l’ordre ne font pas grand chose.
    Alors laissons pisser le mérinos.IL y a autre chose de plus important à faire.
    ET un grand bravo pour l’action de ces policiers de ce matin.
    Preuve que le renseignement fonctionne bien

  2. Ok, tout à fait d’accord.
    Mais les Services Algériens avaient fourni AUSSI ces renseignements en avertissant d’attentats à venir dans des lieux publics très fréquentés.

    Je note votre phrase : « (…)il est facile de dénigrer l’action des [militaires] et ce, d’autant plus facilement que face à ces accusations, il n’y a personne pour y répondre (…)
    (…) suivez mon regard (…)
    A bon entendeur.

  3. Permettez-moi de poser la question suivante car je crois qu’après les moments de stupeur passés, on peut vouloir des précisions utiles quand un tel carnage a été orchestré. Pourquoi la police qui avait des contacts avec les personnes en danger à l’intérieur du Bataclan, n’est elle pas intervenue beaucoup tôt ?. Je pense que les familles sont en droit d’avoir des précisions sur les délais de cette intervention.

Les commentaires sont clos.