13 Novembre 2015, le masque tombe

Publié par Jacky Mestries, le 19 novembre 2015

La Grogne dans la Gendarmerie

 

Les trois jours de deuil national sont passés et la population se voit plongée dans la réalité.

« Entre ici, terrible cortège » entre dans l’histoire des malheurs de la République Française, malheurs qui s’ils n’ont été voulus par une classe supérieure et médiatique, ont été provoqués par son aveuglement, sa bêtise sa cupidité et son égoïsme.
Demain il faudra s’incliner devant le défilé de 129 cercueils et là, bien au-delà des discours, le peuple de France va se rendre compte de ce que leurs dirigeants et leurs valets ont fait.
L’affaire Mérah n’avait pas suffit, la nouvelle noblesse avait réussi avec toutes ses armes à enterrer la réalité de l’agression. Les assassinats de journalistes en janvier dernier avaient permis la plus grande escroquerie de la décennie. Le peuple a voulu parler et son message a été détourné par ces gens qui ne voulaient pas avoir tors pour n’avoir pas de comptes à rendre. Toute personne qui a tenté de donner l’alerte a été mise au ban. Les opposants à la médiocrité ont été attaqués, réduits et au nom de la liberté d’expression mis au pilori pour avoir critiqué le pouvoir, insultés. L’arme de la privation d’emploi est aujourd’hui l’arme des journalistes qui voient d’autres se lever.

Mais les faits sont là, ils sont têtus et encore une fois la mécanique policière sauve un pouvoir d’une colère légitime, d’un courroux débridé. Faut-il pour cela fermer les yeux sur ce qu’ils ont fait.
Avant de faire un état des actions du Président de la République, il faut regarder au plus prés quelles sont les réalités de son action. On l’a vu, il respecte tellement la dignité de sa fonction, de la France et de son peuple, qu’il va jusqu’à se déguiser pour aller voir sa comédienne de maîtresse. Les sans dent ne peuvent oublier l’affront qu’il leur a fait ce jour là.
La priorité de son Premier ministre est de réduire le Front National, c’est l’ennemi de la démocratie, l’ennemi du pays. Il est venu diviser le pays en accusant son peuple de racisme d’Etat. Son « apartheid » ne passe pas, il est criminel, il est porteur de haine contre les Français. Il justifie les attentats du 13 novembre à lui seul, au-delà de toute action religieuse ou politique. Il est venu de Catalogne pour insulter son pays d’accueil, celui-là.
Ils n’ont aucun honneur ni aucune dignité. Cinq cent victimes jonchent les trottoirs parisiens et ils osent venir se présenter devant les Français sans la moindre humilité.

Depuis trois mois, ils font la soumission à la religion musulmane sur toutes les chaînes de radio et de télévision et il n’est pas d’honneur qui ne soit distribué aux frères musulmans qui ont semé la terreur en Egypte, qui tiennent les catholique en infériorité institutionnelle ou les massacrent.
Il n’est pas de jour où la Marseillaise, notre hymne ne soit attaqué par des esprits malades soufrant de débilité profonde s’exprimant sur le service public avec l’argent des sans dents. L’exemple de Ruquier est le symbole du mépris qu’ils nous portent.

Ils étaient prévenus, qu’ils soient de droite ou de gauche et contre l’intérêt du pays ils avancent sans but, sans politique et se permettent de critiquer Le Général De Gaulle, ces minables. Ils s’allient avec l’ennemi et l’on retrouve des personnages sur les listes des régionales des partis de droite, de gauche ou du centre que je fouillerais avant de dire bonjour et que je tiendrais à distance pour ne pas me laisser faire les poches.
Les porteurs de haine de la France de SOS Racisme, et autres organisations que nous engraissons pour nous insulter au quotidien s’érigent toujours en donneurs de leçon.

La politique étrangère est celle d’un schizophrène. On tourne le dos à nos alliés naturels pour aujourd’hui venir leur demander secours. Les Russes sont de vrais amis pour nous tolérer si peu conséquents. On a armé des terroristes qu’il faut aujourd’hui combattre.
La politique intérieure est tournée vers les banquiers et les financiers qui consentiront après nous avoir sodomiser à créer quelques emplois, mais si seulement nous restons dans cette position de soumis qu’ils apprécient tant.
La politique pénale ne se cache plus et libère à tour de bras des voyous et des assassins. Elle le fait par pure idéologie dirigée par un ministre pris en flagrant délit de mensonge dans une conférence de presse. Ceux qui font cela le peuvent ils vivent dans des milieux protégés de toute agression. Au lieu de suivre ou localiser les terroristes, ce qu’ils ne peuvent faire par manque de moyen, disent-ils, ils localisent l’ancien président de la République dans le but de le vaincre aux prochaines élections, les minables, les inconséquents, les malfaisants.
Mieux, l’état d’urgence étant déclaré, le syndicat de la magistrature vient de produire un communiqué le dénonçant. Jusqu’où ces apprentis sorciers vont-ils pousser leur bêtise, leur irresponsabilité ? J’y vois, je pense qu’il s’agit d’un fait de complicité active mais quand on est un magistrat on n’a aucun compte à rendre à personne
S’ils faisaient leur travail, au lieu de politique, il n’y aurait pas besoin d’état d’urgence. Cet état d’urgence est le constat de leur incompétence absolue à faire respecter la loi.
Le syndicat de la magistrature doit être dissout, c’est une nécessité pour l’ordre républicain.

Je pourrais sans aucune difficulté continuer le constat de ces minables qui nous gouvernent et n’ont d’autres soucis que de nous faire taire comme l’a été le météorologue Verdier qui dénonçait le business de l’écologie, je pourrais le faire je ne crains pas leur chantage au racisme, je pourrais dire sans sourciller que leur « pasdamalgame est un acte de complicité avec les terroristes, un alibi permanent qu’ils leur offrent. Il n’y a qu’eux pour craindre, parce qu’ils nous prennent pour des imbéciles, ils se sentent tellement supérieurs, qu’il peut y avoir amalgame. Leur objet est uniquement de pouvoir décomposer notre pays, détruire notre nation par la force, sans que nous osions lever la tête. Ils ont eu peur quand l’un d’entre eux s’est fait arracher la chemise, ils craignent nos réactions et savent que toutes les limites ont été dépassées le 13 Novembre. Ils savent que demain ils vont devoir partir comme les émigrés en 1790 et que leurs biens vont être saisis. La mode est à nous menacer du départ de ces émigrés là. Ils peuvent partir, les Noah, les Nagui, et autres nantis, le pays ne verra pas la différence. Honte à vous de profiter du bon temps et de partir quand le ciel se couvre.
La preuve de ce que j’avance, de leur terreur : Le président a adopté des mesures demandées par le front national sans qu’un seul valet des média ne trouve à redire. Ils n’ont aucune conviction, ils n’ont qu’un portefeuilles et un égo pour avancer dans la vie. Je les méprise.

Il a fallu 104 policiers pour réduire un nid de terroristes de 7 individus. Je vous laisse imaginer la force qu’il va falloir pour réduire tous ceux qui dorment dans nos prisons ou déambulent dans nos rues, tous percevant bien sur les allocations que nous leur fournissons sans poser de question. Tous bénéficiant de la médiocrité de nos gouvernants d’hier et d’aujourd’hui.
Va-t-on longtemps laisser défiler dans nos rues les portes drapeaux de nos ennemis que sont ses voiles intégraux, les niquabs ? Le Premier ministre autorise ces emblèmes de la mort de 129 de nos concitoyens par lâcheté.
Nous sommes en guerre mais l’ennemi n’est pas clairement défini alors je vais le dire, notre ennemi est une idéologie qu’il faut effacer de notre pays. Elle s’appelle islamisme, salafisme frères musulmans ( qu’ils soient décorés ou non de la légion d’honneur par Juppé). Alors et alors seulement les convictions religieuses de tous seront acceptées.

« Entre ici terrible cortège » entre dans nos cœurs, nous ne laisserons pas vos assassins dormir et proliférer comme un cancer dans notre patrie.
jmestries

 

En savoir plus sur http://lagrognegend.blogspot.fr

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

2 thoughts to “13 Novembre 2015, le masque tombe”

Les commentaires sont clos.