2022, ou l’heure des comptes pour Joe Biden, lâché par son propre camp

Par Gaëlle Baudry 31 décembre 2021

« D’aucuns s’interrogent : y a-t-il seulement quelqu’un à la Maison-Blanche ? ». Je suis tenté de dire, et je le dis « What did you expect ? » C’était cousu de fil blanc et le scénario a été méticuleusement appliqué avec la complicité des médias. Les mêmes qui tapent aujourd’hui sur  « Sleepy Joe ». //RO

Changement d’année oblige, l’heure des comptes a sonné. Les médias américains tirent les conclusions de la première année Biden à la Maison-Blanche. Quand on connaît la complaisance habituelle de la majorité d’entre eux à l’égard du parti démocrate (et surtout leur militantisme anti-Trump), il faut bien avouer que les articles de ces derniers jours sont surprenants. Car, même à gauche, c’est l’inquiétude.

L’hebdomadaire Newsweek titrait, mi-novembre, en une « Joe Biden peut-il sauver sa présidence ? », le tout illustré d’une image en noir et blanc, le président américain assis, l’air très grave, tel le penseur de Rodin. De même, le New York Times, autre magazine de gauche, titrait, mi-décembre, « Mais où est Joe Biden ? » Le florilège pourrait ainsi continuer. Que reproche donc le camp du Bien à sa propre égérie ?

https://www.bvoltaire.fr/2022-ou-lheure-des-comptes-pour-joe-biden-lache-par-son-propre-camp

2 réflexions au sujet de “2022, ou l’heure des comptes pour Joe Biden, lâché par son propre camp”

  1. Rien à cirer des ricains ! Parlons plutôt de l’heure des comptes pour les traitres, tant politiques que militaires aux ordres qui enchainent nos libertés en France pour nous imposer le modèle sociétal chinois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :