23 février 2024

Nicolas Gros-Verheyde – – B2 Le quotidien de l’Europe

Évidemment, « Une réaction s’impose du côté européen. De façon vigoureuse, politique, technique et militaire ». Pour l’auteur de cet excellent billet c’est « Europa First ! », en ce qui me concerne je plaide comme à mon habitude pour « France First ! », droit dans mes bottes et tant que cette Union européenne n’aura pas volé en éclats. Pour bénéficier du parapluie nucléaire français, il va falloir que la Commission européenne vienne nous cirer les pompes et plus si affinités. Une hypothèse que je rejette en bloc à ce stade. Notre défense stratégique s’appelle Marianne et non pas Greta. //RO

(B2) L’hypothèse d’un retour de Donald Trump n’est pas une simple supputation aujourd’hui. Et ses remontrances à l’égard de l’OTAN et des Européens toujours aussi vives. Les Européens doivent se prendre par la main et réagir. De l’aide à l’Ukraine au parapluie nucléaire, les Européens doivent apprendre l’autonomie pour pouvoir dire demain à Washington : Europa First !

Lors d’un meeting samedi (10 février) à Conway en Caroline du Sud, Donald Trump a repris sa petite rengaine : faire payer les Européens. Il faut cependant bien écouter l’intégralité du passage, et non deux petites phrases reprises partout. Il ne parle pas au futur mais au passé.

Tu ne paies pas, tu n’es pas protégé

Que dit Trump ? : « L’OTAN était détruite jusqu’à ce que j’arrive. J’ai dit : tout le monde doit payer. Ils m’ont dit : well et si nous ne payons pas, est-ce que tu vas quand même nous protéger. J’ai dit : Absolument pas ! Ils n’arrivaient pas à le croire. (…) L’un des présidents d’un grand pays m’a alors demandé : Si nous ne payons pas et que nous sommes envahis par la Russie, nous protégerez-vous ? m’a-t-il demandé. Je lui ai répondu : Vous n’avez pas payé, vous êtes défaillant. (Et bien) Non, je ne vous protégerais pas. Je les encouragerai même à vous attaquer. Vous devez payer votre factures » (1).

Lire la suite