22, v’la le KGB des braguettes

Par , le 08 avril 2016

Boulevard Voltaire


Vous savez quoi, moi j’aime bien les putes. Enfin, j’ai aimé ! Et j’en garde d’excellents souvenirs malgré quelques incidents de tirs. Lorsque je me suis engagé en 1969, à 17 ans, ma toute première sortie, c’était à Saint Raphaël, a été pour le bordel. Le BMC car c’en était un. Un peu fumé avec mes camarades, je suis tombé sur une femme qui aurait pu être ma mère. Et en plus, elle m’a filé la schtouille. Véridique. 15 jours de pénicilline dans les fesses.  C’était soit le bordel, soit les camarades de chambrée. Et les putes, puisque ce terme est consacré, j’en ai consommé jusqu’à un âge avancé. Des bonnes, des moins bonnes, mais aussi des très (très) mauvaises. Surtout dans les bouges infâmes que nous fréquentions à Djibouti. Il ne fallait pas être trop regardant et éviter de faire la totale. On peut avoir des affinités sans pour autant mettre son nez et sa langue n’importe où. Alors quoi ? Les socialistes pensent qu’avec leur loi de merde il vont mettre fin au plus vieux métier du monde. Permettez-moi de dire qu’ils se foutent le doigt dans l’oeil et qu’ils peuvent même se le mettre ailleurs. Parce que la prostitution 2.0 ça existe et qu’il n’y a plus besoin de racoler sur les trottoirs. Des applications existent déjà et d’autres verront le jour. Un simple smartphone et le coup sera tiré. Moi ça me fait marrer ces lois à la mord-moi-le-noeud! Et puis au lieu d’aller aux putes, ils feront quoi les mecs un peu pervers ? Bin ils commettront des viols pardi. 

Tiens! Je laisse le mot de la fin à Charles Rouvier : « « Comment, misérable, on t’offre des salles de shoot, des opérations pour changer de sexe, des mariages pour tous, du porno pour les moins de 12 ans, des avortements, des enfants achetés sur catalogues, et toi… toi tu vas aux putes comme au Moyen âge ? Qu’on saisisse cet homme !». //RO



La majorité socialiste vient de faire adopter une loi punissant les clients de prostituées. Certains y voient une lubie moralisatrice ridicule. Ridicule certes, mais la morale n’y a rien à voir et, bien au contraire, la morale est ce que cette loi vise à détruire (encore).

L’ennui avec la prostitution est qu’elle circoncit la luxure aux lieux mal famés où ne se rendent que ceux qui savent pourquoi ils y dirigent leurs pas. Les quatre murs biens clos d’un bordel, la crasse et l’obscurité d’une rue perdue ou bien au contraire, les lumières et le bruit grondant d’un quartier embaumant le vice, tels sont les îlots ou se retranche spontanément le plus vieux métier du monde.

Et cela, le socialiste ne peut pas le souffrir. Les adeptes du chaos qui nous gouvernent ont arrêté que le vice ne serait plus honteux, que le vice serait libre que le vice serait partout, qu’il serait maître et qu’il serait vertu. Les prostituées doivent être les jeunes filles de bonne famille, voire très jeunes filles et jeunes garçons aussi à qui plus rien ne sera caché. « Maîtresse c’est quoi le sado-masochisme ?» .« Tiens ma puce prend ce fascicule du rectorat, tout est expliqué dedans ». Les prostituées, on doit pouvoir les trouver dans les rues, les boites, les lycées, les bureaux, dans les familles même qu’aucun père ne dirige plus. Un peuple entier de femmes libres comme l’air, psalmodiant« mon corps m’appartient » pendant qu’elles vont, juchées sur leurs talons, étaler leurs appâts sur les canapés d’une boite. Le client doit être lui aussi partout, prêt à dégainer mais attention ! Il faut qu’il tire à blanc : les distributeurs de préservatifs posés dans la rue lui permettront de se servir sans priver les suivants. Les films, les livres, les expositions, les sculptures-ballons gonflables en forme de plug anal doivent faire régner une esthétique entièrement façonnée par le sexe, ainsi on garde tout ce petit monde en train dans un seul et immense lupanar.


Lire la suite sur http://www.bvoltaire.fr


Rejoignez-nous sur Facebook Le Colonel Actualités


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :