3 pièges mortels codés dans le pass vaccinal

Par François Jolain – Publié le 28 janvier 2022

L’État a changé le pass sanitaire en pass vaccinal.

En pratique, il n’y a techniquement aucun changement de pass. Le pass sanitaire ne contient aucun laisser-passer, il doit en fait plutôt être baptisé certificat sanitaire car il contient uniquement votre parcours de santé.

Il ne porte pas la mention valide ou invalide mais : « test antigénique négatif du 4 janvier 2022 à 10 h 45 » ou encore « seconde dose vaccin Pfizer injectée le 6 décembre 2021 à 18 h 30 ».

Toutes les informations sont lisibles sur le QR Code, il suffit de le scanner. Nous avons déjà évoqué son contenu dans un précédent article. J’ai aussi mis à disposition un scanner pour lire son contenu à greenpass.codable.tv.

Le pass certifie juste le parcours sanitaire du porteur. Tant que celui-ci ne le modifie pas, le QRCode reste inchangé.

Ainsi, le valide ou invalide est mentionné sur l’application gouvernementale TousAntiCovidVerif. C’est l’algorithme présent qui applique les règles gouvernementales valide ou invalide.

Ces règles peuvent donc être changées très rapidement, il suffit de mettre à jour l’application, et ce sans changer aucun pass.

https://www.contrepoints.org/2022/01/28/420308-3-pieges-mortels-codes-dans-le-pass-vaccinal

1 réflexion au sujet de « 3 pièges mortels codés dans le pass vaccinal »

  1. « Le pass sanitaire montre son vrai visage. Il ne sert nullement à combattre l’épidémie. Il n’est là que pour mieux nous espionner, mieux nous contrôler. »
    Hélas, il est difficile d’en persuader la majorité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :