Affaire Benalla: le procureur de Paris contre la liberté de la presse (bis)

Je suis tenté de dire « décidément , ils osent tout… ». Rien ne les arrête, pas même le droit de la presse. Oui! ILS osent tout. //RO

Quatre journalistes de Mediapart, dont son directeur de publication, ont été convoqués, lundi 14 octobre, par la police judiciaire à la demande du parquet de Paris pour être interrogés en enquête préliminaire sur l’un de nos articles de l’affaire Benalla. Contestant une procédure qui contrevient à l’esprit de la loi de 1881 sur la liberté de la presse, ils ont fait valoir leur droit au silence.

Décidément le procureur de la République de Paris est fâché avec le droit de la presse. Il l’avait déjà montré, le 4 février dernier, en tentant une perquisition dans les locaux de Mediapart, pour laquelle il avait requis la brigade criminelle, menaçant ainsi la liberté d’informer et le secret des sources dont elle est indissociable. Voici qu’il récidive en donnant instruction à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne d’auditionner quatre journalistes de Mediapart, dont son directeur de publication.

https://blogs.mediapart.fr/edwy-plenel/blog/141019/affaire-benalla-le-procureur-de-paris-contre-la-liberte-de-la-presse-bis

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

3 thoughts to “Affaire Benalla: le procureur de Paris contre la liberté de la presse (bis)”

  1. Le PARQUET de paris lui est SOUMIS au POINT que L ACTUELLEMENT PROCUREUR A ete personnellement choisi par le CHEF de L ETAT macron est SOUMIS A benalla achete sont SILENCE

Les commentaires sont clos.