Affaire Traoré: pour le général Bertrand Cavallier, la Gendarmerie, “ c’est le respect premier de la personne quelle qu’elle soit ”

Le 05 juin 2020 – La voix du gendarme

La Gendarmerie fait partie des forces armées. Or la communauté militaire est de toute évidence, par ses valeurs propres, ses traditions, le creuset premier dans lequel se forge la cohésion de la nation, au-delà des origines de toute nature

S’il est un officier de Gendarmerie qui fait autorité en matière de maintien de l’ordre, d’intervention professionnelle et de respect de la déontologie, c’est bien le général (2S) Bertrand Cavallier. L’ancien chef du centre de Saint-Astier où sont formés tous les Gendarmes mobiles et qui est devenu sous sa houlette un centre d’excellence européen, est aussi un historien et un humaniste reconnu par ses pairs. Ainsi, ce militaire encore très actif et écouté bouillonne lorsque des Gendarmes et la Gendarmerie sont attaqués d’une manière fallacieuse comme c’est le cas avec le rapprochement de l’affaire Adama Traoré avec celle de Georges Floyd, mort aux Etats-Unis.

Bertrand Cavallier a écrit cette tribune pour La Voix du Gendarme.

https://lavoixdugendarme.fr/index.php/2020/06/05/affaire-traore-pour-le-general-bertrand-cavallier-la-gendarmerie-cest-le-respect-premier-de-la-personne-quelle-quelle-soit/

1 réflexion au sujet de « Affaire Traoré: pour le général Bertrand Cavallier, la Gendarmerie, “ c’est le respect premier de la personne quelle qu’elle soit ” »

  1. Les choses ont bien changé. Aujourd’hui, l’honneur des forces de sécurité intérieures s’appelle fidélité au pouvoir en place. « Meine Ehre heißt Treue » : ceux qui ont de la mémoire comprendront où cela nous mène.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :