Air cocaïne : une opération à des fins politiques ?

Par Romain Cro, le 31 octobre 2015

L’Amateur Politique

 

 

L’affaire des deux pilotes français, dite affaire « Air Cocaïne », fait couler beaucoup d’encre depuis près d’une semaine, principalement depuis que les deux pilotes français ont réussi à prendre le large, ce avec le soutien d’un certain nombre de personnes, dont des personnalités politiques, ou médiatiques.

Cette affaire a pour origine l’arrestation en République Dominicaine, de quatre français transportant vraisemblablement une quantité importante de drogue, peut être de la cocaïne, à destination de la France (fait non prouvé par la justice dominicaine), et ayant entraîné la condamnation de ces quatre français à vingt ans de prison.

Nous avons bien évidemment le droit de nous interroger sur l’implication des deux pilotes français dans cette affaire, étaient-ils pleinement conscient de la marchandise qu’ils transportaient ? Jusqu’à présent, ils ont toujours nié être impliqués dans un quelconque trafic de drogue, et aux yeux du droit international, un pilote n’est pas responsable de la marchandise transportée par l’un de ces passagers, seul le passager doit rendre des comptes, à la douane, de ce qu’il fait transiter d’un point A à un point B.

Suite à la condamnation de ces deux pilotes français à vingt années de prison en République Dominicaine, et face à un avenir sombre pour ces derniers, ainsi que pour leurs familles, le député européen Aymeric Chauprade, en accord avec le comité de soutien ainsi que celui des familles, a pris la décision d’agir pour tenter de trouver une solution afin de permettre aux deux pilotes de rentrer en France, dans le but de rendre des comptes à la justice française, moins corrompue que la justice dominicaine.

Ainsi donc, une opération d’exfiltration a été mise en place par Monsieur Chauprade, ce dernier ayant fait appel à Christophe Naudin expert et spécialiste dans différents domaines (criminologie, sûreté aérienne entre autres), dans le but de monter une équipe et de budgétiser l’opération. Voici donc, dans les grandes lignes, comment deux pilotes français, innocents aux yeux du plus grand nombre, ont pu échapper à la justice corrompue d’un pays connu comme étant une plaque tournante du trafic de drogue international.

Aujourd’hui, cette opération pourtant secrète, semble prendre une tournure politico-médiatique, et des accusations de récupération politique sont lancées à l’encontre d’Aymeric Chauprade dans différents médias.

 

Lire la suite sur https://amateurpolitique.wordpress.com

Illustration Le Colonel 2.0

photo : lexpress.fr

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.