Alarmisme : l’AP-HP au cœur de la peur

Là aussi, comme dans tous les services publics, il va falloir faire le ménage et surtout secouer le cocotier. Vous pouvez compter sur moi en 2022. Je m’y engage! //RO

« Monsieur le président, il faut nous confiner. » C’est Patrick Bouet, Président du Conseil national de l’ordre des médecins qui le demande dans une tribune publiée par Libération le 30 mars. Et il n’est pas seul à le penser puisque deux jours plus tôt le JDD a publié une tribune signée par 41 directeurs de crise (sic) de l’AP-HP déplorant « l’insuffisance » des « mesures actuelles » et prévenant qu’un « tri des patients afin de sauver le plus de vies possibles » était à venir. « Nous avons une quasi-certitude sur le nombre de lits de soins critiques qui seront nécessaires et nous savons d’ores et déjà que nos capacités de prise en charge seront dépassées (…) » Certitude ou quasi-certitude ? On frôle l’oxymore.

https://www.francesoir.fr/societe-sante/laphp-au-coeur-de-la-peur

3 réflexions au sujet de “Alarmisme : l’AP-HP au cœur de la peur”

  1. Je suis excédée par ces charognards, attendant et proclamant le pire en bavant de plaisir. Au diable tous ces médecins de plateaux et les chaînes qui leur donnent la parole jour après jour!

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :