Algérie, le « système » verrouille: Libre opinion de Bernard LUGAN

Posté le samedi 03 août 2019 – ASAF

La rue n’est pas dupe. Mais comment pourrait-elle venir à bout d’un « Système » honni qui, ayant le dos au mur, n’hésitera devant aucun moyen pour se sauver ? Le cataclysme économique qui s’annonce changera-t-il le rapport des forces ? Les semaines qui viennent nous le diront. //BL

© Pierre Duriot

Algérie : « tout change pour que rien ne change »

En Algérie la rue n’a donc pas eu raison du « Système ». Plus de quatre mois après le départ du président Bouteflika, en dehors de la démission d’un président moribond et d’un report des élections, les millions de manifestants algériens n’ont en effet rien obtenu. Pour le moment ?

De son côté, demeuré maître du temps, le « Système » peut, tout à sa guise, embrouiller la situation, diviser les contestataires, isoler les jusqu’auboutistes et tenter toutes les provocations. Y compris celles qui pourraient conduire à un bain de sang afin de lui permettre d’apparaître comme le garant de l’ordre public. Quant à la magistrature, qui, hier, prenait ses ordres à la Présidence, elle le fait maintenant à l’état-major de l’armée qui l’utilise pour emprisonner les « corrompus », nuage de fumée à l’abri duquel le « Système » tente de reprendre le total contrôle du pays.

https://www.asafrance.fr/item/algerie-le-systeme-verrouille-libre-opinion-de-bernard-lugan.html

Bernard LUGAN 
Afrique réelle
Rediffusé sur le site de l’ASAF : www.asafrance.fr

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.