« Andrée Chedid, trop chelou… » par Pierre Duriot

Le 19 juin 2019 – Le Colonel 3.0

© Pierre Duriot

Je me marre… les lycéens de Première S et ES protestent contre le choix d’un poème d’Andrée Chedid, jugé « trop difficile ». Ils dénoncent « une humiliation ». Forts de 18.500 signatures de pétitionnaires, les auteurs de la fronde appellent « à assouplir les critères de notation ». Sartre, comme le département ? Disait le comique, Chedid, comme Mathieu Chedid ? Disent les lycéens. Ben oui quoi, si on ne peut plus avoir son bac en étant inculte et en n’ayant rien foutu, où va-t-on ?

Alors comme ça, il faudrait faire le truc là… ah oui, travailler ? C’est discriminant ça, travailler, ça voudrait dire que ceux qui travaillent auraient une meilleure note que les autres ? C’est inégalitaire et intolérable, ça sent la France rance et fascisante. Faut qu’ils se rassurent les gamins, assouplir les critères de notation, ça n’est plus possible, ils sont déjà assouplis au maximum, quant à être sélectionnés, si l’Education Nationale ne s’en charge pas, les entreprises s’en débrouillent à l’embauche. Comme ce n’est ni leur vocation, ni leur boulot, elles ne prennent pas les mêmes gants que les profs. Du coup, après avoir pétitionné contre les profs exigeants, les mêmes iront hurler contre les salauds patrons, quand ils auront le temps, entre deux manifs pour le climat bien entendu…

http://www.pierre-duriot.com

1 réflexion au sujet de « « Andrée Chedid, trop chelou… » par Pierre Duriot »

  1. LA CULTURE NE PEUT RIEN QUAND LES LOIS DU COMMERCE DE MASSE ET DE LA PENSÉE UNIQUE ONT DÉCIDÉ DE LA DÉTRUIRE …. .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :