Angleterre : Tommy Robinson condamné à treize mois de prison pour islamo-scepticisme !

Par Nicolas Gauthier

Le 17 juillet 2018

Boulevard Voltaire

 

 

Dans ce genre d’affaire, l’embastillement est devenu la règle, ailleurs comme chez nous en France. Avec le célèbre refrain « Vos gueules là-dedans. Circulez, y a rien à voir! ». //RO

 

 

© Tosque Jean-Louis

 

Longtemps, le Royaume uni s’est fait une gloire d’avoir été pionnier en matière de liberté d’expression, fort de la Magna Carta (1215) et de l’Habeas Corpus (1679), premiers textes garantissant droits et devoirs du citoyens.

Cette liberté a aussi permis à des prêcheurs salafistes londoniens d’envahir le fameux Speakers’ Corner de Hyde Park et d’y appeler à la guerre sainte contre les mécréants et plus si affinités. Après tout, pourquoi pas. Même poussée jusque dans ses retranchements les plus absurdes, la liberté d’expression demeure la liberté d’expression.

Tout cela serait donc « parfaitement imparfait » si cette liberté n’était devenue à géométrie singulièrement variable, tels qu’en témoignent les treize mois de prison infligés à un citoyen britannique de 35 ans, Stephen Yaxley-Lennon, plus connu sous le nom de Tommy Robinson. Simple agitateur ou lanceur d’alerte, l’homme se fait connaître en cofondant l’English Defence League en 2009, mouvement qui entend lutter contre l’islamisation de l’Angleterre. Certes, nul n’est tenu de détester l’islam ; mais il n’est pas non plus obligatoire d’en tomber amoureux : tout cela relève du registre de la libre opinion, laquelle peut enchanter les uns et agacer les autres. Mais n’est-ce pas la loi du genre ?

Alors, que reproche-t-on exactement au trublion en question ? Tout simplement d’avoir filmé les abords du tribunal de Leeds, le 25 mai dernier, alors que s’y tenait un procès mettant en cause des gangs d’immigrés pakistanais accusés de viols de très jeunes filles. Les faits se seraient déroulés sur de longues périodes – plus d’une dizaine d’années, semble-t-il. Pis, note Anne-Sophie Chazaud, du mensuel Causeur : « Ces exactions ont mis un temps infini à être révélées puis prises en compte par des autorités surtout préoccupées par le risque de stigmatisation des communautés ethnico-religieuses concernées, plutôt que par la protection des populations locales. »

Lire la suite sur http://www.bvoltaire.fr

 

 

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

One thought to “Angleterre : Tommy Robinson condamné à treize mois de prison pour islamo-scepticisme !”

  1. Qui pouvait imaginer que la Battle of Bouvines et subséquemment la fameuse Magna Carta allaient malgré tout aboutir à la condamnation de ce Robinson pour scepticisme religieux ?
    Si les roastbeefs perdent cette bataille, il n’y a pas de raison pour que les tours de Notre-Dame, dans un avenir proche, soient revues à la mode de celle de Sainte Sophie !
    Prions….

Les commentaires sont clos.