Appel aux français(ses): n’allez plus au Sahel !

Publié le 07-11-2013 à 12h26 Par CONSEILLERS ASSOCIES consultant on global security
Publié le 07-11-2013 à 12h26 Par CONSEILLERS ASSOCIES
consultant on global security

On compatit avec toutes les familles françaises ayant perdu un membre et on espère que notre cri de douleur , parti du Maghreb trouve un écho favorable auprès de l’autre rive de la Méditerranée pour que cesse une fois pour toute les tentatives de désinformation et d’amalgame.

Il ne faut en aucun cas généraliser la culpabilité à tous les touareg de l’AZAWAD, ce peuple qui vit dans la précarité et la marginalisation, essaimé par la France dans 4 pays de la région du Sahel-Maghreb africain ,alors que le sol des territoires qu’on lui a assigné décèle d’importantes ressources minières ,énergétiques et aquifères.

Les touareg vivent depuis des décennies dans des prisons en plein air et n’ont pas de perspectives pour leurs progénitures et sont souvent employés et instrumentalisés par les étrangers que ce soit dans les filières du trafic, de la contre bande , du mercenariat ,terrorisme ou encore par les services de renseignement intéressés par cette région du monde, qui ont pratiquement infiltrés toutes les tribus et tirent les ficelles pour provoquer tel ou tel incident .

L’autorité régissant l’opération Serval aurait du imposer aux maliens de respecter les spécificités culturelles et ethniques des touareg en accordant un rôle respectable et une sortie honorable pour le MNLA (mouvement national de libération de l’Azawad) et par conséquent bénéficierait de l’apport de leur petite armée à laquelle on aurait pu lui confier des missions de police et de renseignement pour contrer toute tentative de les infiltrer par les jihadistes trafiquants tels Moktar ben Mokhtar.

L’attentat en question est le résultat d’une machination criminelle pour porter atteinte aux AZAWADIENS .

Il s’agit purement et simplement d’une chasse aux otages pour financement que ce soit en  tant que ressources ou pour des fins terroristes.

Qu’on le dise clairement : c’est un véritable filon qui s’occupe de la traite des otages .

Le comble de la bêtise humaine atteint son paroxysme quant les politiques français instrumentalisent l’incident et le présentent comme une attaque contre leur pays et auxquels on dit : que venez -vous chercher dans cette région ?

En savoir plus en vidéo

COMMENT PARTICIPER ?

Avec le Plus, le nouvel Observateur vous propose une expérience inédite d’information. L’objectif est de mettre en valeur les talents et les richesses du web, en vous faisant participer.

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.