Assassinat des journalistes de RFI : la rapporteuse spéciale de l’ONU juge l’enquête « entravée » par le secret-défense

«Très préoccupant.» L’expression revient à huit reprises dans la lettre de 30 pages d’Agnès Callamard, rapporteuse spéciale des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, adressée au gouvernement français. Il s’agit de l’un des derniers actes officiels de son mandat, puisque Agnès Callamard vient d’être nommée à la tête de l’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty International. L’experte onusienne y commente l’enquête sur l’assassinat des journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le 2 novembre 2013, à Kidal, dans le nord du Mali. Son courrier, révélé par Mediapart et The Guardian, est sévère pour les autorités françaises, en particulier pour l’armée.

https://www.liberation.fr/international/afrique/assassinat-des-journalistes-de-rfi-la-rapporteuse-speciale-de-lonu-juge-lenquete-entravee-par-le-secret-defense-20210404_QDBUEMQUAVH2PPXDDGFNWRWUZQ/

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :