Au chevet de Beyrouth, que peut la France pour le Liban ?

06 août 2020 – The Conversation France

Le Liban est encore à une nouvelle année 0 de son histoire. Néanmoins, avant d’écrire tout et n’importe quoi sur ce pays dont je suis le premier à me demander s’il existe encore réellement, je vous recommande la lecture de cet article très intelligent et documenté. //RO

Emmanuel Macron est arrivé à Beyrouth ce jeudi 6 août pour témoigner de l’amitié de la France au pays du cèdre après un drame de plus dans « ce pays bien-aimé », pour reprendre les mots du journaliste Jean‑Dominique Merchet.

Un drame qui fait la « une » des médias français et qui émeut, comme tous les drames traversés par le Liban. Pourquoi le Liban nous touche-t-il à ce point ?

Les liens historiques de la France avec ce pays sont connus : « Le Liban c’est la famille de la France », résume le ministre des Affaires Étrangères Jean‑Yves le Drian. « Une évidence qui s’impose, parce que c’est le Liban, parce que c’est la France », dit le président français à son arrivée.

https://theconversation.com/au-chevet-de-beyrouth-que-peut-la-france-pour-le-liban-144100?

Published by

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

4 Comments

  1. Mon Colonel ,

    Les souris,
    toujours les souris, cela me rappelle un film « les souris et les hommes »

    Quant au texte le revoilà

    Cordialement à vous et réelles amitiés

    « Très bon souvenir du Liban et de ce port que j’ai traversé mille fois, même à moitié détruit dans les périodes 1980/1984.

    Très bon souvenir du Liban, de la place des Canons même dévastée par les tirs d’artillerie de Joumblatt qui visait le quartier chrétien.

    Très bon souvenir de Beyrouth malgré la perte de 58 de mes copains et de ceux que j’ai pu aider durant des jours et nuits de recherches dans les décombres de DRAKKAR

    Très bon souvenir de Beyrouth et du sourire charmeur de ces jeunes filles rencontrées au hasard des rues.
    Très bon souvenir du Liban et de sa (corruption à tous les nivaux) piratages de l’électricité par jet de fils électriques lestés par-dessus les lignes réglementaires. Les maisons ou il manquait durant des années le : (dernier étage – car maison non finie et même occupée on ne payait pas d’impôts.)

    Très bons souvenirs du Liban et ces « filous » qui essayaient de nous refiler de la coke à chaque coin de rue, des cassettes audio pirates, des cassettes vidéo copies et recopiées. Combien ai-je pu en écouter ou visionner .
    Très bons souvenirs de Beyrouth et le breuvage des ses cafés à la Turc ou il y avait plus à manger qu’à boire. Mais passage obligatoire si on désirait obtenir des renseignements

    Très bon souvenir de Beyrouth et de son quartier Arménien et de son maire qui m’avait dédicacé des livre relatant la tragédie Arménienne.

    Très bon souvenir de Beyrouth et de Jessie cette charmante jeune fille qui m’a un jour sauvé la peau dans le quartier chrétien d’Achrafié. en m’ouvrant sa porte. oui elle m’a sauvé les fesses.

    Elle écrivait des poèmes, je possède toujours le recueil qu’elle m’avait offert en 1983.

    Le garde page qu’elle y avait placé est toujours au même endroit et mon plaisir est d’y lire de temps en temps le poème qu’elle avait elle-même choisie.

    En ces instants je pense à elle, où est elle, en a-t-elle réchappée ???

    Très bon souvenir de Beyrouth et son bord de mer, malgré les embuches et embuscades de nuit.

    Oui je suis tombé amoureux de cette ville et il nous faut l’aider à se relever.

    Et surtout avoir le devoir et le courage d’établir la vérité sur ce désastre annoncé car le dirigeant d’un pays voisin pour se sortir de sa propre corruption joue les va en guerre et il y a de cela à peine quelques jours avait désigné ce coin du port comme cible majeure.

    Je suis triste de voir cette suisse du moyen orient totalement dévastée par la connerie de hommes quels qu’ils soient de tous bords et de toutes religions.

    Avec le plus taré à la maison blanche.

  2. Non! Je vous ai adressé un petit mot d’excuse sur un autre commentaire car suite à des problèmes de connexion avec ma souris, j’ai involontairement supprimé votre commentaire. S’il est disponible, renvoyez-le. Merci et mes excuses

  3. « Une évidence qui s’impose, parce que c’est le Liban, parce que c’est la France », dit le président français à son arrivée.
    Il va falloir rappeler à ce pseudo Président que le Liban n’est pas la France et que la France n’est pas le Liban ! Ce pays est un pays amis presque famille avec la France comme le dit Le Drian !
    Il est évident que nous devons l’aider , mais nous n’avons pas les moyens financiers pour le reconstruire , on ne peut promettre que ce que l’on peut faire ou donner !
    Donner de l’argent à la Croix Rouge fait très peur quand on sait que 3/4 de l’argent ( des millions ) pour Haïti est rester dans les caisses de la croix rouge !!!

Comments are closed.