Au Sahel, la France en difficulté aussi sur la « guerre informationnelle »

Certains parlent de « l’arrogance française »…

 Il y a l’action et la communication, le bien faire et le bien dire. Au Sahel, où la France est engagée militairement depuis 2013, se joue aussi une bataille informationnelle dont l’issue lui est actuellement plutôt défavorable.

Entre une opinion sahélienne sensible aux discours anti-coloniaux, la communication active des jihadistes et la désinformation orchestrée par des grandes puissances – Moscou en tête-, le combat est vif sur les réseaux sociaux.

« Lutter contre le terrorisme », reconnaît la ministre des Armées Florence Parly, « implique (…) de se protéger des guerres d’influence et de désinformation auprès des populations, qui jouent avec les perceptions ».

Les observateurs consultés par l’AFP confirment ce champ majeur de conflictualité.

https://www.notretemps.com/high-tech/actualites/au-sahel-la-france-en-difficulte-aussi-afp-202102,i237261

2 réflexions au sujet de “Au Sahel, la France en difficulté aussi sur la « guerre informationnelle »”

  1. Quand je vois comment les russes ont réglé le problème du terrorisme islamique tchétchène et celui en Syrie, comment les chinois règlent celui du terrorisme ouïghours chez eux, les birmans celui du terrorisme ronhyngas, je me dis que nous ferions bien de nous retirer, de leur laisser le champ libre et de passer la main! Cela nous ferait faire des économies et le résultat serait plus efficace!
    Les forces humaines économisées pourraient être ré-injectées dans une VRAIE sécurisation des quartiers et zones sensibles métropolitaine ou les « Casbah » se multiplient à vitesse grand V!!!

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :