Au sujet de la situation conflictuelle Ukraine-Russie

Un article récent sur la « situation conflictuelle Ukraine-Russie » (https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/situation-conflictuelle-ukraine-239409), s’il est intéressant quant à son orientation générale et ses préconisations, appelle à la rectification de quelques petites approximations, trop lourde pour s’insérer dans les commentaires.

L’Ukraine n’est pas partiellement russophone « depuis l’URSS », elle l’est depuis mille ans. La Rus de Kiev est le berceau de la Russie. Saint Vladimir, fondateur de la Russie par son baptême à Chersonèse (Crimée), était prince de Kiev, et sa petite-fille la reine de France Anne, épouse d’Henri 1er (petit-fils d’Hugues Capet), était princesse de Kiev. Certes quand le centre de gravité de la Russie s’est déplacé vers la Moscovie on a alors appelé la région de Kiev Malorussie (Petite Russie), par opposition à la Grande Russie (Moscou) et la Biélorussie, littéralement Russie Blanche. Certes aussi à l’époque de Saint Vladimir on parlait plutôt dans toutes ces régions le vieux slavon, ancêtre du russe moderne et de l’ukrainien actuel, qui d’après les critères du grand linguiste Ferdinand de Saussure ne sont que deux dialectes de la même langue puisqu’ils sont intercompréhensibles (comme le néerlandais, le flamand et l’afrikaans par exemple). Tandis que la Malorussie (région de Kiev) est restée russe, le sud du territoire ukrainien actuel, byzantin (grec) a été annexé à l’empire ottoman après la chute de Constantinople (1453), et est resté turc pendant trois siècles, jusqu’à sa libération ou reconquête par Catherine II en 1769, puis annexée en 1783 sous le nom de Novorussie signifiant Nouvelle Russie. Tout cela est bien antérieur à l’industrialisation de l’Ukraine par le régime soviétique. Quant à la partie de l’Ukraine qui a été prise aux voisins occidentaux de l’URSS à l’occasion de la deuxième guerre mondiale, c’est essentiellement la Galicie plus d’autres territoires pris à la Pologne, la Tchécoslovaquie et la Roumanie, où là la langue russe n’avait pas d’antériorité.

http://stratediplo.blogspot.com/2022/02/au-sujet-de-la-situation-conflictuelle.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :