Cérémonie anonyme pour agents secrets morts en mission

Didier Lauras – Agence France-Presse – Le 17 janvier 2022

Le chef du gouvernement s’est déplacé pour témoigner de la reconnaissance de la Nation aux agents de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), « tombés dans la dignité silencieuse de l’anonymat », selon les termes d’un document officiel, en présence d’une poignée de ses agents, dûment masqués pour ne pas sortir de l’ombre, ainsi que d’anciens hauts responsables de l’administration.  

Quelques dizaines de membres de familles d’espions tombés pour la France ont ensuite déposé chacun une rose blanche devant la flamme du soldat inconnu, alors que le prénom ou pseudonyme (impubliables) de leur proche disparu était appelé au micro par deux jeunes membres du service, un civil et une militaire.

Lire la suite

Le nivellement de la Mémoire : Laissez les morts en paix !

Par Marc Delaunay – Le 16 janvier 2022

Un très beau texte du Général (2S) Marc Delaunay, avec son aimable autorisation, que je vous recommande vivement. //RO

Dans le concours de beauté permanent des politiciens en quête d’idées nouvelles, la mémoire a trouvé un rôle de jeune premier.

La commémoration est devenue un sport national. Cet engouement est démesuré et suspect tant sévit la mise en scène de soi, à l’instar du locataire hyper mémoriel actuel de l’Élysée. L’éloquence larmoyante prospère sur un terrain confus où s’entrechoquent l’histoire revisitée, l’idéologie de la contrition à postériori, la récupération politique, le confus devoir de mémoire, l’appel à des experts téléguidés et autres avatars d’un récit national recyclé faute d’une vision assumée.

 L’inflation mémorielle cultive la nostalgie officielle, le retour à un passé recomposé comme pour réassurer un avenir affronté à reculons. En quête de héros présentables, si possibles médiatiques, il s’agit d’alimenter le vivier des mémorables et de jouer le spectacle de morts illustres, ressuscités pour faire la leçon aux vivants. Ces célébrités mobilisées disputent aux vifs l’actualité, à leur corps défendant si l’on peut dire. Il est vrai que les vivants posent tant de problèmes à nos gouvernants qu’ils leur préfèrent les figures de notables immobiles.

Lire la suite

La défense déjà malmenée dans la présidentielle (actualisé 1)

Par Jean-Marc Tanguy – Le 11 janvier 2022

« D’autres militaires, d’active ou du 2S sont d’ores et déjà inscrits, voire très actifs dans les différentes écuries. Ils semblent nombreux chez Zemmour, attirés par un discours séductif. Mais pour l’instant relativement vide de propositions dans la défense. » //JMT J’en entends même qui disent « ils nous emmerdent ces militaires ». Si, si… je vous l’assure. //RO

C’est sans doute la réforme que la minarm aurait dû mettre sur le haut de la pile. Hier, le minarm reconnaissait que le statut des 2S (ou de la campagne présidentielle?) avait ses « zones grises » et qu’il faudrait se pencher sur le sujet. Qui s’en chargera  ? Un vieux serpent de mer, comme la réforme de la chaîne communication des armées. Trop tard pour s’y mettre, aussi près de la présidentielle !

Car ce n’est pourtant pas la première fois pourtant que les problèmes se posent. De l’obligation de neutralité des 2S, des consignes de neutralité et de discrétion des candidats à la présidentielle lors de leurs visites dans les unités militaires. Mais cette fois, le minarm, et le président lui-même sont bien ennuyés par ces acteurs bien turbulents, qui ne suivent pas les consignes données et les règles.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :