Comment la marche rapide peut contribuer à ralentir le processus de vieillissement

Par Olivier DUPLESSIX – Jeudi 28 avril 2022 – Ouest France

En résumé, l’activité physique, c’est bon pour la santé. À condition d’en faire régulièrement. Vous savez ce qu’il vous reste à faire. Et pour plus de bénéfices, oubliez les chaines d’infos 24/7 et lisez l’essentiel de l’actualité sur le blog lecolonel.net. Il y en a pour tout le monde. Et c’est gratuit. //RO

Le sport est bon pour la santé, tout comme la marche, mais marcher vite serait encore plus bénéfique. C’est ce que viennent de démontrer des scientifiques au Royaume-Uni : la marche rapide, dite « dynamique » ou « sportive » permettrait de retarder le processus de vieillissement. Ces chercheurs de l’Université de Leicester se sont appuyés sur les données génétiques de 405 981 Britanniques pour parvenir à cette conclusion. Ils ont publié leurs résultats le 20 avril 2022 dans la revue Communications Biology.

Principal enseignement de l’étude : la pratique régulière de la marche rapide permettrait à un homme de 56 ans d’avoir des artères proches de celles d’une personne de 40 ans, soit un gain de seize années !

Lire la suite

Sommes-nous préparés à un retour au pouvoir de Donald Trump ?

Par Jacques Attali – Publié le 25 mai 2022

Partager n’est pas approuver mais une fois encore ce nouveau billet de Jacques Attali est très intéressant car il suggère un certain nombre de questions. Cela étant, je ne suis pas en accord avec lui sur sa conclusion car si Donald Trump revient par la grande porte, nous ferons avec lui. Et puis c’est tout. Pour pousser le trait un peu plus loin, j’avoue toute honte bue, en plus de ne pas apprécier « nos alliés américains », éprouver une réelle détestation du président Joe Biden. //RO

On me reproche parfois de mettre en avant les scenarii du pire. Les événements les plus récents, en France comme partout ailleurs dans le monde, auraient pourtant dû convaincre les plus optimistes que le pire n’est pas impossible, et que la meilleure façon de l’éviter est de s’y préparer.

Ainsi n’est-il pas trop tard pour se préparer à une hypothèse chaque jour d’avantage vraisemblable : le retour de Donald Trump à la Maison Blanche, après l’élection prochaine, le mardi 5 novembre 2024.

Pour comprendre l’importance d’un tel événement, il suffit d’imaginer ce que serait la situation mondiale d’aujourd’hui, s’il avait été réélu en novembre 2020 : les Etats-Unis n’auraient certainement pas infligé de sanctions à la Russie ; ils n’apporteraient aucun soutien militaire à l’Ukraine ; la Grande Bretagne, toujours suiveuse de son maitre américain, n’aurait sans doute pas fait mieux ; l’Allemagne aurait été ravie de sauver son approvisionnement en gaz et en pétrole russe et aurait fermé les yeux. Et on aurait trouvé bien des voix en France pour rappeler que le conflit en Ukraine n’est pas notre guerre, et que l’alliance russe est une base fondamentale de la géopolitique française.

Lire la suite

Voitures électriques : l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) tire la sonnette d’alarme

Emmanuel Cugny – Radio France – Publié le 24/05/2022

« La Chine par exemple, produit trois quarts des batteries à lithium-ion, technologie dominante à l’heure actuelle ». Lorsque l’on voit les graves conséquences d’une « simple opération spéciale » entre la Russie et un petit pays comme l’Ukraine dont on voudrait nous faire croire que toutes les matières premières proviennent, imaginez, si ce n’est pas trop vous demander, quelles seraient les conséquences d’un conflit (potentiel) entre les États-Unis et la Chine (entendons guerre mondiale) suite à l’invasion de Taïwan par Pékin. Mais ça personne n’en parle vraiment et surtout pas les Talibans verts. M’est avis que nos élites feraient bien de faire preuve d’anticipation. //RO

On connaissait les inconvénients liés au développement de la batterie électrique avec le recours massif aux métaux précieux. Le dernier rapport publié par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), rapport annuel sur le parc automobile mondial, nous fait prendre conscience de l’ampleur du phénomène.

D’abord le chiffre des ventes : 6,6 millions de voitures électriques écoulées dans le monde l’année dernière, dont la moitié en Chine, le double de 2020. Elles représentent désormais 10% des ventes de voitures neuves sur la planète. Cette année a commencé sur les chapeaux de roue avec deux millions d’unités vendues sur le seul premier trimestre : +75% sur un an. Il faut, dit l’Agence internationale de l’énergie, que les industriels, les investisseurs et les politiques, restent vigilants et créatifs pour éviter les problèmes d’approvisionnement en minéraux essentiels.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :