Autriche : des officiers entrent en résistance

By / on 22 janvier 2016

Médias-Presse-Info

 

 

Je vais être franc. J’avais choisi de ne pas partager cette information pour éviter de jeter en pâture, sur les réseaux sociaux, nos officiers en France. Car un parallèle sera immédiatement mis en lumière entre notre armée et celle de l’Autriche. La France n’est pas l’Autriche. Mais de nombreux amis ont attiré mon attention sur cette situation inédite. J’ai donc décidé de poster cet article que chacun pourra à loisirs commenter. Car un seul commentaire vient d’emblée à l’esprit, je cite l’auteur de ces lignes : « Après l’Autriche, peut-être la France et l’Allemagne ?« . //RO

 

Coup de théâtre dans les débats sur la sécurité ! Des officiers de haut rang lancent un avertissement : « La sécurité de notre pays et de sa population est gravement menacée »

Personne ne s’y attendait pas. Pourtant, aujourd’hui, ils se font entendre. Les officiers de l’Armée autrichienne ont décidé de ne plus se taire ! Sur une plate-forme nouvellement créée, « L’Autriche défendue », ils alertent sur les dangers d’une politique de sécurité qui a complètement failli. En résumé : la sécurité serait « gravement » menacée, les milieux politiques fermeraient les yeux et l’armée seraient instrumentalisée politiquement, condamnée à l’inactivité et brisée économiquement.

Dans un spot publicitaire publié le 20 janvier 2016, les officiers parlent clairement. Aux côtés du colonel Siegfried Abel et du chef de la Société des officiers autrichienne, le colonel Erich Cibulka, s’exprime également le général Günther Greindl [1]. Ce dernier a participé activement à l’évolution de l’armée fédérale, a été représentant de l’Armée autrichienne auprès d’institutions internationales, est le fondateur et le président de l’Association des Peacekeepers [Casques bleus] autrichiens et chevalier de l’Ordre du Mérite pour les services rendus à la République autrichienne. Les activités des officiers devraient soumettre à une certaine pression le ministère de la Défense et le gouvernement fédéral.

Dans leur vidéo, les officiers justifient leur action de façon exhaustive. « En tant que soldats de l’armée autrichienne, nous servons notre pays. Nous accomplissons notre devoir depuis des décennies avec fierté et conviction. » Pourtant, les dangers croissent de jour en jour. Le conflit Est-Ouest entre la Russie et l’Otan, le terrorisme en Europe pratiqué par « l’Etat islamique » et une immigration massive incontrôlée de millions d’êtres humains sur le sol européen caractérisent la situation actuelle.

 

Lire la suite sur http://www.medias-presse.info

Vous pouvez suivre plus d’actualités sur Le Colonel Actualités

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

8 thoughts to “Autriche : des officiers entrent en résistance”

  1. Vous avez eu le courage et surtout la franchise de communiquer cet article. Bravo.
    Et oui il fallait s’attendre à des réactions car, en effet, notre armée n’est surement pas en mesure de se défonctionnariser pour faire honneur à son serment de défendre le drapeau tricolore.
    La très grande majorité des Officiers, y compris ceux d’Armes dites prestigieuses, ne franchiront pas le pas.
    J’ai très souvent ce genre de discussion avec des Officiers supérieurs dont gégénes 5s, mais lorsque j’évoque l’époque héroïque au cours de laquelle les Officiers les plus prestigieux de l’armée française ont choisi l’honneur de la parole donnée, « ON » me dit: « le contexte n’était pas le même ».
    Certes, le contexte n’est pas le même car il est bien pire; en effet les évènements de l’époque se déroulaient hors de l’exagone; aujourd’hui ils se produisent sur le territoire même.
    Je ne crois pas un seul instant que les officiers français seront capables de suivre le mouvement de leurs homologues Autrichiens.
    Ce sera vraisemblablement le peuple qui sera l’étincelle, et l’armée suivra peut-être. Mais sera t’elle capable de faire face aux « troupes gouvernementales »?
    Ce fut cette principale raison qui fit échouer le putsch d’Alger: la crainte de verser du sang français. Pourtant il le fallait c’était un mal nécessaire.
    Cela étant il faudrait, c’est vital, que des Officiers d’ACTIVE se préoccupent du drapeau qu’ils sont censés protéger. Je connais un chateau près de Grenoble où une réunion avait eu lieu il y a quelques lieues en arrière.
    Quant à nos braves généraux retraités qui nous font parvenir leurs missives; c’est très bien de nous dire ce que nous savons, ce serait mieux qu’ils prennent en main le destin de la France.

  2. réfléchir aussi au risque du recrutement d’arabo-islamiques dans nos armées !!!
    personnellement je suis pour l’interdiction.

  3. Après l’Autriche, la France ?
    Si nous ne voulons pas être arabisés, islamisés, c’est la seule solution !

  4. Je dirais la même chose pour notre pays totalement brisé depuis des lustres avec son armée complétement mise a l’écart de la sécurité par une diminution des effectifs et un budget qui se raccourcit comme une peau de chagrin et de plus méprisée par le pouvoir en place !
    Il serait temps que nos concitoyens se réveillent avant d’être obligés de se prosterner devant une invasion d’étrangers ne nous souhaitant pas vraiment du bien !

  5. Ce ne serait pas mal si les notres suivaient mais comme la moitié des offs sup sont francmacs ce serait étonnant.

Les commentaires sont clos.