« Aux armes » citoyens X, Y et même Z !

Lieutenant-colonel (er) Regis Ollivier, le 26 avril 2016

Le Colonel 2.0


« Quand on montre sa faiblesse, on encourage son agresseur à poursuivre, à intensifier ses violences. Le sultan Erdoğan se renforce sur nos reniements, nos renoncements. La soumission n’est pas pour demain, elle est déjà là. »


 

 

 

Les sujets ne manquent pas sur lesquels une nécessaire voire salutaire levée de boucliers serait souhaitable et bienvenue de la part des Françaises et des Français. Mais c’est à désespérer. Comme Soeur Anne, nous ne voyons rien venir.

Je dis nous car je vais m’exprimer au nom de ceux qu’on appelle « la génération des baby boomers ». Vous savez, ces seniors qui ont bousillé la planète, qui se sont morfalés tant et plus, ces putains de vieux pétés de thunes qui n’ont jamais rien fait dans la vie, celles et ceux qui emmerdent les générations X, Y et, soyons fous, Z… parce qu’ils ne crèvent pas assez vite pour pouvoir récupérer le magot tant critiqué mais dont ils s’accommoderaient bien pour acheter un appartement, une maison.

Alors aujourd’hui, moi sexagénaire baby-boomer entré dans la vie active à l’âge de 13 ans et l’ayant quittée à 60 ans je vais vous entretenir d’un sujet sur lequel vous feriez bien de sortir de votre léthargie de bout du nez, avant qu’il ne soit trop tard. Parce que, voyez-vous, nous autres les baby boomers, nous en avons plus derrière nous que devant nous.

Ce sujet c’est celui de l’Union européenne et de la Turquie.

Savez-vous que la Turquie c’est une population estimée à 74 millions (projection PNUD pour 2015 à 82,6 M) dont 99% sont des citoyens musulmans, en majorité sunnites. L’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne, dont la langue officielle est déjà reconnue, signifierait que l’islam, et partant la population musulmane seraient majoritaires au sein de l’UE. Avec toutes les conséquences que cette situation entrainerait de facto. Je vous laisse imaginer lesquelles. La soumission ce n’est pas pour après-demain. La soumission totale c’est pour demain. Que dis-je, la soumission c’est maintenant. Et, si personne ne se lève, elle le sera pour vous, pour vos enfants et vos petits-enfants. Encore plus prégnante qu’aujourd’hui. Adieu la République, vive la Charia.

Alors bien sûr, nous n’allons pas baisser la garde, nous les baby boomers. Nous allons vous accompagner. Mais dites-vous bien que rien ne se fera sans vous. C’est votre avenir. Pas le notre.

En titre, j’ai volontairement adapté un extrait de notre hymne national. Ce n’est pas un appel à la lutte armée que je suggère. Il y a d’autres armes pour lutter dans ce domaine. Mais comme nous n’avons pas droit de cité dans cette affaire puisque tout se décide à Bruxelles, avec la complicité des gouvernements d’Europe, je ne pouvais pas user de l’expression « aux urnes citoyens ». Celle-ci eût pourtant été préférable.

Dès maintenant, mais aussi et surtout en 2017, exprimez clairement votre refus en votant pour le candidat ou la candidate qui bannit de manière claire l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne. Rappelez-vous qu’un précédent président de la République vous a déjà bernés, volés un référendum. Ne tombez pas dans le piège des fausses promesses électorales qui émaneront des « losers » ou des « has been ». Eliminez par les urnes les députés félons. Pétitionnez également. Montrez votre refus de soumission face au diktat de Bruxelles. Réclamez un référendum sur la question. Bref! Manifestez vous d’une manière ou d’une autre.

Ne lâchez rien. Demain, il sera trop tard. Vous ne pourrez pas dire « on ne savait pas »…

Alors le combat c’est maintenant qu’il doit commencer. Car la Turquie, géographiquement, n’est pas aux portes de l’Europe. Car la Turquie n’est pas notre amie, ni même notre alliée. Du moins celle de son actuel dirigeant, le Sultan Erdogan. La Turquie, c’est non.

 

Le Colonel 2.0 vous salue bien


 

 

Lire aussi : Le sultan Erdoğan demande la stricte application du pacte germano-turc

Lire aussi : Union européenne – Turquie : la révolte des peuples européens, seule voie de salut pour l’Europe ? (Général Antoine Martinez)

 


LC2.0 est aussi sur Facebook Le Colonel Actualités

 


 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

7 thoughts to “« Aux armes » citoyens X, Y et même Z !”

  1. De toute façon, avec un pouvoir jacobin centralisé à Paris, dans un chateau des plaisirs d’un monarque passé, le pays est vendu par son actuel locataire et sa cour de faux républicains. Dans la prochaine ère politique qui pourrait naitre de cette « injustice » géographique, je demanderai que la France soit gouvernée par ses habitants régionaux. Comme cela, l’IdF gardera ses problèmes de périphériques et ses « VertsRouges & plusVerts&Rouges que toi tu meurts ». Et chez nous, dans les petites régions dessinées sur un coin de table, nos vaches seront bien gardées. Et malheur à ceux qui voudraient nous les voler. Il est vrai qu’avec les socialistes, il faut « partager ». Mais c’est tout pour leurs gueules et rien pour les autres.

  2. Il faut chercher le discours de Nigel Farage au Parlement Européen lorsqu’il dresse le portrait du sultant Ergogan pour aider ceux et celles qui n’ont pas encore compris qui était ce sinistre personnage.

    Rien d’étonnant à ce que l’on ait voulu flinguer Nigel Farage en ayant saboté sa voiture…

    Repoussons et refusons l’entrée de la Turquie dans l’U.E. !

    Votons pour celles et ceux qui se réunissent Fin MAI à Béziers pour sortir la FRANCE de sa mise à mort bien programmée.

    Vive Nigel Farage qui en a….

  3. Un candidat qui bannit de manière claire et ferme l’adhésion de la Turquie? Ce ne sera qu’une promesse de plus et, une fois élu, la tiendra-t-il?

  4. Nota : Ce qui est chiant avec votre « leave a reply », c’est qu’on se sait JAMAIS si le message est bien parti, ou pas.
    Avant de mourir sous la coupe turque, merci d’essayer de revoir cette formule d’envoi.

  5. L’émir qui est à la tête de l’assemblée nationale truque vient de réclamer un changement de constitution afin que ce pays devienne une république islamiste. Ce n’est pas en France que Chirac ou sarkozy se livreraient à de telles forfaitures, à Versailles ou ailleurs, pour satisfaire quelques minorités …

Les commentaires sont clos.