Benalla: les enregistrements de Mediapart sont-ils un avertissement à Macron?

Posted on 1 février 2019 by Éric Verhaeghe – Le Courrier des Stratèges

© Pierre Duriot

Mediapart a produit des enregistrements de conversations privées où Alexandre Benalla, pourtant licencié, revendique haut et fort le soutien du Président de la République. Tout laisse par ailleurs à penser que Benalla a probablement menti à la commission parlementaire qui l’interrogeait sur un contrat avec un magnat russe. Derrière ces faits précis se pose une autre question majeure: qui a enregistré ces conversations? et dans quel but? 

Les révélations faites par Mediapart sont intéressantes sans être capitales en soi. On apprend ainsi qu’Alexandre Benalla et un autre salarié de l’Élysée, Vincent Crase, se sont rencontrés plusieurs fois malgré l’interdiction judiciaire qui leur en était faite. On y apprend aussi qu’ils ont signé un contrat de protection avec un magnat russe (proche de Poutine et de la mafia russe, paraît-il) de plusieurs centaines de milliers d’euros. Compte tenu de l’origine de ces sommes, leur banque les a mis en garde…

On apprend en outre qu’Alexandre Benalla se targue régulièrement du soutien d’Emmanuel Macron. Il a par ailleurs à plusieurs reprises rencontré des proches du Président depuis son départ de l’Élysée. 

Lire la suite



Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

2 thoughts to “Benalla: les enregistrements de Mediapart sont-ils un avertissement à Macron?”

  1. C’est une affaire complexe dont le président est aux premières loges;si nous prenons pour pain béni les podcasts de médiapart,nous nous apercevons qu’en date du 28 juin,date à laquelle benalla avait eu son entretien préalable à un éventuel licenciement pour faute lourde ou grave le président disait à benalla tu vas les bouffer;en l’espèce les bouffer concerne les commissions des deux assemblées,les enquêteurs de police et les magistrats instructeurs,dans ma longue vie c’est la première fois que je vois un président lutter contres les instances de son pays. D’autre part le secrétariat général de la présidence où le service du protocole ont eu un théorème dans la nature pendant quatre mois dans la nature et comme par hasard benalla a retrouvé ce téléphone dans un carton en octobre,c’est quand même étonnant que la perquitision chez benalla n’est pas permis de saisir ce téléphone dans un carton à moins d’une perquitision de perlinpinpin.non ce n’est pas une affaire d’état mais une affaire qui porte atteinte à la sûreté de l’etat,tout le monde ment du plus haut au plus bas,se greffe dans l’affaire une lutte intestine entre les plus hauts fonctionnaire police gendarmerie les pros Macron et les anti,et les responsables de notre dgsi,dise,drm,dspd sont entrain de s’arracher les cheveux, a l’instar de la machine énigmatique à Blair housse comment ne pas penser que le théorème a fait l’objet d’un passage dans les labos parisiens du SVR ou bien du Giovanni.

Les commentaires sont clos.