#BlackM : au-delà de la « victoire », de nouveaux moyens d’action

Par , le 14 mai 2016

Boulevard Voltaire


Au delà de la défaite de celles et ceux qui pensaient « aller cracher sur les tombes de nos poilus » et de la victoire de la France des patriotes, c’est aussi la victoire des réseaux sociaux, à l’instar de LC2.0, qui sont parvenus à mobiliser autant de Françaises et de Français. Une mobilisation d’une ampleur sans précédent. Car contrairement aux propos tenus ici ou là, la guerre se gagne aussi, aujourd’hui, derrière son écran. Alors, rejoignez-nous plus nombreux encore sur Le Colonel 2.0, l’un des blogs politiques les plus influents de France et sur notre page Facebook Le Colonel Actualités. //RO


 

En inspirant de nouveaux moyens d’action, signes de résistance, il faut espérer que cette victoire préfigure d’autres changements.

La polémique provoquée par l’invitation de Black M, à la commémoration de Verdun le soir du dimanche 29 mai, avait été étonnamment passée sous silence dans les « grands » médias. En vain : ils n’ont pu contenir l’explosion.

Sur son blog personnel, Maxime Tandonnet -l’un des premiers à s’exprimer en ligne sur le sujet – confessait un sentiment de solitude devant ce silence. Et pourtant, les résistants étaient bien là et leurs efforts viennent de payer.

Face à un tel évènement, une attaque qui touche profondément les cœurs et les mémoires, la toile s’est mobilisée. Des flots de protestation se seraient abattus sur la mairie de Verdun ainsi que la préfecture de la Meuse, dont les coordonnées étaient relayées sur les réseaux sociaux.

Pour ne pas perdre la face, le maire de Verdun annule, en vociférant, le fameux concert. Pour « céder » sans renier ses valeurs républicaines, il ne pouvait pas alléguer d’autres prétextes que sa propre victimisation. C’est à regret, mais non sans fierté, annonce-t-il dans L’Est républicain, qu’il renonce à un « programme d’une grande diversité culturelle » ainsi qu’à la transmission d’un « message universel ». La crainte se lit dans ses propos. Jusqu’au bout, il élude les véritables raisons qui ont soulevé une telle vague d’indignation à travers le pays.

Surgit, en revanche, le traditionnel chapelet d’injures et d’accusations généralement brandies par la gauche comme un bouclier, dès qu’elle rencontre une opinion contraire à la sienne, surtout lorsqu’elle se montre soucieuse de l’honneur de notre pays : tout se résume, encore, à « un déferlement de haine et de racisme ». La « dissidence » n’est pas écoutée et le contenu de ses revendications n’a clairement pas été considéré.


 

Lire la suite sur http://www.bvoltaire.fr


 

L’info continue sur notre page Facebook Le Colonel Actualités

 


 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

9 thoughts to “#BlackM : au-delà de la « victoire », de nouveaux moyens d’action”

  1. cette histoire me redonne un peu confiance. Et si ils remettent une couche en le reprogrammant : « Tous à Verdun ! »

  2. Je suis bien entendu d’accord avec l’analyse faite sur ce sujet. Il nous faut être vigilant et réagir lorsque la patrie est en danger. Mais cette question : comment un citoyen français qui devrait être fier de d’appartenir à un pays comme la France, peut renier culture et histoire, ces citoyens qui ont donné leur vie pour que nous soyons libres, c’est impensable surtout pour des élus de la nations . On peut s’attendre au pire et malgré les explications à « deux balles » de ceux qui nous gouvernent , le front national n’a rien à voir avec ce mouvement de protestation gigantesque , il a participé au mécontentement comme ceux des autres partis. On a ciblé encore le mauvais ennemi. J’espère que les électeurs ne seront pas amnésiques.

  3. Bonsoir Loulou. Le maire n’est pas seul dans cette histoire. Tous pourris, y compris le mari de Rama Yade, président du comité « des fêtes ».

  4. Depuis que je connais le site je suis très régulièrement sur cette page et réseaux sociaux !
    Merci Mon Colonel !

  5. Bonjour à tous. Quelques questions doivent être posées.
    1°) le maire de Verdun est il le seul à l’initiative de ce concert ou est-il l’instrument de plus haut. Car on entend les vociférations de beaucoup de monde (de gauche)
    2°) Qui est raciste et qui exagère . Défendre l’honneur de nos anciens me semble être le 1er acte d’un citoyen Français
    3°) jusqu’où va-t’on aller?

  6. Encore en fois cette sale histoire est un mal pour un bien. Merci au « con » qui a voulu parachuter ce rappeur anti-blancs sur VERDUN ! HOU LA LA c’était nécessaire. Contrairement à ce que nous pensions plus ou moins, il y eut un effet immédiat de révolte et ne venant pas seulement d’une poignée de personnes comme le précise LANG Jack !

    Cette histoire fait ressortir des bas fonds de la politique tous les salauds anti-Français. Il faudra nous souvenir de leurs noms…Comme celui de RAMA YADE…Qui vise l’ELYSEE pour 2017. RAME Yade tu peux t’accrocher, tu rêves !

    Descendant de tirailleurs sénégalais le jeune DIALLO ….Ben dis donc, difficile d’y croire car si c’est vrai, l’ancêtre ne doit pas être fier de celui de tous ses rejetons qui hait autant la FRANCE !

Les commentaires sont clos.