Cafouillages élyséens face aux bombardements de Gaza

 

Blog d’Olivier Berruyer le 08 août 2014

Les Crises

 

Après “Qui aime bien châtie bien”, un incroyable article du Canard enchaîné, que je vous soumets non pas tant sur le fond du sujet moyen-oriental, mais sur l’esprit de cour dément qui fait que les informations importantes n’arrivent même plus aux oreilles des décideurs, façon “Staline années 1930″…

Et je pense qu’il en est de même au sujet de l’Ukraine…

“Des diplomates, certains membres du P.S, et même un petit nombre de militaires de haut rang, ont peu goûté les réactions fluctuantes de François Hollande. Sans pour autant apporter le moindre soutien au Hamas.

« Personne n’ignore les fortes sympathies du Président et Manuel Valls à l’égard d’Israël » a affirmé un vieux routier du Quai d’Orsay. Mais de là à accorder un chèque en blanc au gouvernement Netanyahou et engager ainsi la France, il y a tout de même une marge ». L’un de ses collègues fait remarquer que Merkel et le Britannique Cameron sont sur la même longueur d’onde, « sans que cela justifie la position élyséenne » dit-il. Quant à Barack Obama, son offre de médiation a été brutalement rejetée par Netanyahou. Le président américain n’a pas les moyens de lui faire entendre raison car, selon Elie Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël à Paris, il est « coincé par son congrès et par le lobby juif aux USA » ( l’Opinion 28/4).

Premier épisode des cafouillages élyséens le 9 juillet. Stéphane Le Foll, ministre et porte-parole du gouvernent, fait une déclaration « balancée », croit-il, et met sur le même plan les roquettes du Hamas et les représailles israéliennes. Réaction furieuse de Netanyahou, qui appelle l’Elysée et obtient que le ton change. Gagné : Hollande fait aussitôt savoir, par un communiqué, qu’ « il appartient au gouvernement de prendre toutes les mesures pour protéger sa population ».

Le chef de l’Etat s’est-il trop engagé ? Le lendemain, 10 juillet, il évoque publiquement la nécessité d’un « dialogue » pour résoudre cette énième crise. Puis il téléphone en Cisjordanie à Mahmoud Abbas, le patron de l’Autorité palestinienne, que Netanyahou tient pour « quantité négligeable » à en croire un conseiller de Laurent Fabius.

(…/…)

Un bon connaisseur de Proche-Orient, François Sénémaud, prend, lui, des gants avec l’équipe élyséenne. Directeur des renseignements à la DGSE, il a récemment demandé à ses subordonnés d’éviter de rédiger des notes qui pourraient contredire certaines analyses de la cellule diplomatique de François Hollande.

C’est à croire qu’il faut ménager le Président et « lui donner la chanson qui convient » comme on le suggère parfois au Quai d’Orsay. Aucun risque ainsi de remettre en question ses opinions ou ses engagements internationaux. Et, surtout, lui déplaire…”

Source : http://rimweb.net/ Par Claude Angeli, « le canard enchaîné » mercredi 16 juillet 2014

Lire l’intégralité de l’article sur http://www.les-crises.fr

Illustration LCA. Photo : http://rimweb.net et vlane

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

One thought to “Cafouillages élyséens face aux bombardements de Gaza”

  1. les informations autres que celles diffusées par nos médias menteurs dissimulent la vérité et servent ainsi les intérêts des faucons qui se nourrissent du sang innocent
    le système médiatique est perverse narcissique et diabolique il est à la botte de l’empire Satanique En effet depuis 1776 il fomente révolutions et guerres de prédation pour établir ce fameux Nouvel Ordre Mondial., le NWO Tout repose sur la diabolisation de l’adversaire et la théorie du chaos
    OBAMA n’a rien à faire dans le conflit Ukrainien et l’UE si elle n’était pas vassalisée ne devrait plus permettre cette ingérence dans nos affaires continentales . En effet l’Ukraine est le berceau historique de la Russie et ceux qui ont mis en place la dictature de KIEV portent de lourdes responsabilités. Dehors de notre sol l’OTAN et ses faiseurs de guerre qui pourrissent le monde avec le dollar .L’Ordre américano sioniste porte la guerre hors du sol américain ,ce qui explique l’extra ordinaire expansion de ce pays depuis les deux derniers conflits mondiaux
    Depuis la seconde guerre plus de deux cent conflits armés et révolutions dans le monde des millions de morts sont à mettre sur le compte des USA mais on diabolise des Saddam Hussein ou bachar Al Assad sans oublier Kadhafi et le conflit du KOSOVO
    Nos élus nous trahissent si ils servaient leurs peuples ils feraient ce que de Gaulle fit .Ils mettraient dehors l’OTAN et ne se soumettraient plus aux injonctions américaines

Les commentaires sont clos.