Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le 02 janvier 2015

Konk-Bateau-de-clandestins-500p

 

Quelques jours après le Blue Sky M, un nouveau cargo transportant des centaines de clandestins a été abandonné par son équipage, direction les côtes italiennes.

Les filières d’immigration clandestine vers l’Europe semblent être passées à la vitesse supérieure, en devançant les très nombreuses failles des systèmes européens Frontex et Triton. Nombre d’éléments laissent penser que les cargos sont volontairement abandonnés par les passeurs, dans le but d’un rapatriement sur le sol européen, même au risque d’un naufrage et d’un drame humain. On remarque aussi que les navires utilisés sont plus imposants et qu’ils permettent d’embarquer un nombre considérable de migrants clandestins à chaque traversée de la Méditerranée.

Le gouvernement français ne peut pas continuer de rester les bras croisés, car l’explosion de l’immigration clandestine vers l’Europe concerne en premier lieu la France, un des pays de destination privilégiés.

Une politique clairement dissuasive doit être mise en place, via un rapatriement systématique des navires vers les pays d’origine, et non de destination. C’est la seule façon de tarir progressivement le flux de cargos vers le continent européen, et donc toute à la fois d’éviter la multiplication de drames humains et de réduire l’immigration clandestine vers nos pays. Les mafias de passeurs qui profitent de la misère des migrants et de la passivité des gouvernements européens doivent être combattues, et non encouragées comme c’est aujourd’hui le cas lorsqu’on laisse leurs plans s’accomplir !

Dans le même temps, il convient de prendre acte de l’échec total des dispositifs européens qu’ont imposés à coup de promesses mensongères le PS comme l’UMP aux Français et de remettre en place des frontières nationales. Cette politique sera efficace si elle s’accompagne d’une réduction considérable du droit d’asile, aujourd’hui largement détourné par les filières, et d’une suppression des incitations à l’immigration clandestine telle que l’Aide Médicale d’Etat.

Source : http://www.frontnational.com

Illustration LCA. Konk-Bateau-de-clandestins fn42.fr

 

Ce texte appelle de ma part le commentaire suivant : 

Les responsables politiques, de droite, de gauche ou d’ailleurs manquent cruellement d’imagination dans ce domaine, si ce n’est d’un manque flagrant de courage. je cite MLP : « Une politique clairement dissuasive doit être mise en place, via un rapatriement systématique des navires vers les pays d’origine, et non de destination. »

Cette pseudo-solution est irréalisable car elle a un coût exorbitant et qu’aucun gouvernement ne prendra le risque de renvoyer « vers les pays d’origine » les migrants dans des navires poubelles. J’entends déjà hurler les associations de défense des Droits de l’Homme. Il faut avant toutes choses prendre le problème à la base, à savoir, les empêcher d’embarquer!  Car un tel rassemblement de personnes ne passe pas inaperçu. Tout comme la présence de ces navires poubelles dans un port. Ca n’accoste pas sur une plage ces engins… Il faut frapper le cheval de Troie AVANT qu’il n’entame sa progression.

Ensuite, nous faire croire que l’équipage a quitté le navire en pleine mer c’est nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Qu’on m’explique comment? Il faut quand même mettre une embarcation à la mer ou disposer d’un bateau accompagnateur. Il n’est venu à l’idée de personne que les membre de l’équipage font partie des migrants. Que le navire a été affrété par ces même migrants. Ni vu ni connu.

Et ces moyens financiers énormes dont disposent les migrants qui seraient « issus de couches privilégiées et professionnelles aisées » au départ pour en faire des démunis à l’arrivée. C’est pas du foutage de gueule?

Il s’agit ni plus ni moins d’une invasion programmée de l’Europe sous le regard niais des malades qui dirigent l’Europe et des vassaux qui composent cette organisation, ce « machin » de merde.

L’opposition reste les bras croisés en accusant le pouvoir de laxisme et d’impéritie. Certes! Mais à part critiquer, que propose-t-elle de concret? Rien! Car les ténors de cette opposition n’ont rien à proposer. Car pour proposer de véritables solutions, il faut avoir disons … du courage! C’est donc mécontenter une partie de son électorat.

Et pendant ce temps, la France se meurt. Elle étouffe sous le poids des migrants.

La France explose sous les envahisseurs et tout le monde vaque à ses occupations. Faudra-t-il attendre la multiplication des camps de regroupements dans vos communes de résidence, car il faudra bien les parquer quelque part en attendant le déluge, avant que vos élus et vous-mêmes ne réagissiez? La France ne peut pas, ne peut plus accueillir toute la misère du monde. Sachez-le! //RO

 

 

 

1 réflexion au sujet de « Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés »

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :