Union européenne (UE)

  • International,  Union européenne (UE)

    Londres, Berlin, Madrid… Macron contredit par ses alliés après ses propos sur l’envoi de troupes en Ukraine

    Eloïse Bartoli avec AFP – Le 27/02/2024

    « Emmanuel Macron a encore assuré « assumer » une « ambiguïté stratégique ». Moins de 24 heures après avoir lâché cette bombe diplomatique, le chef de l’État semble à présent bien isolé. Une ambiguïté stratégique ! Dans ce genre de situation, il ne peut y avoir ambiguïté, fût-elle stratégique. Surtout à ce niveau. Emmanuel Macron est lui-même une énorme ambiguïté. Il est le nouveau « Lider MaxiMoi ». //RO

    Ce mardi 27 février, des chefs d’État et de gouvernement prennent tour à tour la parole pour exprimer leurs réticences après les déclarations du président français lundi soir.

    Emmanuel Macron seul contre tous. Au lendemain de sa déclaration fracassante sur l’Ukraine à Paris, ses alliés lui opposent une fin de non-recevoir.

    À l’issue d’une réunion à l’Élysée ce lundi 26 février presque deux ans jours pour jour après le début de l’invasion russe, Emmanuel Macron a déclaré que l’envoi de troupes occidentales en Ukraine ne pouvait pas « être exclu ». Le chef de l’État a reconnu qu’il n’y a « pas de consensus aujourd’hui pour envoyer de manière officielle, assumée et endossée des troupes au sol ». « Mais en dynamique, rien ne doit être exclu », a-t-il continué.

    « Nous ferons tout ce qu’il faut pour que la Russie ne puisse pas gagner cette guerre », a encore déclaré le président.

    Lire la suite https://www.bfmtv.com/international/europe/ukraine/londres-berlin-madrid-macron-contredit-par-ses-allies-apres-ses-propos-sur-l-envoi-de-troupes-en-ukraine_AV-202402270518.html

  • Défense,  Union européenne (UE)

    Conférence de Munich sur la sécurité: les Européens actent la nécessité d’une défense commune

    RFI – Le 17 février 2024

    La présidente de la Commission européenne est à Munich pour la grand-messe annuelle de la sécurité. Ursula von der Leyen demande que l’UE pousse les feux sous les projets de défense commune, elle parle d’un commissaire spécialisé, de stratégies industrielles, d’interopérabilité d’armements.

    Depuis la réunion de l’Otan jeudi, les Européens ont enfin acté la nécessité d’une défense commune. Elle doit pouvoir compléter les forces américaines, voire les remplacer après les menaces de Donald Trump qui ne veut plus défendre certains alliés. La prise de conscience n’est pas nouvelle, mais l’idée est désormais au premier plan.

    Ursula von der Leyen a déjà fait savoir que l’idée d’un portefeuille de commissaire européen à la défense avait ses faveurs et elle veut aussi des emplois de qualité en Europe dans l’industrie de la défense. Elle propose également de lancer de nouveaux programmes d’armements basés sur la réussite des programmes de munitions.

    La Commission européenne présentera une proposition de stratégie industrielle de défense dans trois semaines, a-t-elle précisé. La proposition vise à augmenter les dépenses de défense, à « dépenser mieux » avec des achats et des accords conjoints afin de fournir des prévisions à l’industrie et une meilleure interopérabilité entre les forces armées européennes, selon la présidente.

    Ouverture d’un bureau à Kiev en matière de défense

    Lire la suite http://www.rfi.fr/fr/europe/20240217-ue-à-la-conférence-de-munich-les-européens-actent-la-nécessite-d-une-défense-communea

    Lire aussi https://www-boursorama-com.cdn.ampproject.org/c/s/www.boursorama.com/actualite-economique/actualites-amp/ue-la-commission-presentera-le-plan-europeen-de-defense-dans-trois-semaines-b345d0003cfcdaec1ba9ff0b182138d4

  • dissuasion nucléaire,  Union européenne (UE)

    [Analyse] Face à la menace Trump, aux armes Européens ! Neuf pistes pour réagir (v2)

    Nicolas Gros-Verheyde – – B2 Le quotidien de l’Europe

    Évidemment, « Une réaction s’impose du côté européen. De façon vigoureuse, politique, technique et militaire ». Pour l’auteur de cet excellent billet c’est « Europa First ! », en ce qui me concerne je plaide comme à mon habitude pour « France First ! », droit dans mes bottes et tant que cette Union européenne n’aura pas volé en éclats. Pour bénéficier du parapluie nucléaire français, il va falloir que la Commission européenne vienne nous cirer les pompes et plus si affinités. Une hypothèse que je rejette en bloc à ce stade. Notre défense stratégique s’appelle Marianne et non pas Greta. //RO

    (B2) L’hypothèse d’un retour de Donald Trump n’est pas une simple supputation aujourd’hui. Et ses remontrances à l’égard de l’OTAN et des Européens toujours aussi vives. Les Européens doivent se prendre par la main et réagir. De l’aide à l’Ukraine au parapluie nucléaire, les Européens doivent apprendre l’autonomie pour pouvoir dire demain à Washington : Europa First !

    Lors d’un meeting samedi (10 février) à Conway en Caroline du Sud, Donald Trump a repris sa petite rengaine : faire payer les Européens. Il faut cependant bien écouter l’intégralité du passage, et non deux petites phrases reprises partout. Il ne parle pas au futur mais au passé.

    Tu ne paies pas, tu n’es pas protégé

    Que dit Trump ? : « L’OTAN était détruite jusqu’à ce que j’arrive. J’ai dit : tout le monde doit payer. Ils m’ont dit : well et si nous ne payons pas, est-ce que tu vas quand même nous protéger. J’ai dit : Absolument pas ! Ils n’arrivaient pas à le croire. (…) L’un des présidents d’un grand pays m’a alors demandé : Si nous ne payons pas et que nous sommes envahis par la Russie, nous protégerez-vous ? m’a-t-il demandé. Je lui ai répondu : Vous n’avez pas payé, vous êtes défaillant. (Et bien) Non, je ne vous protégerais pas. Je les encouragerai même à vous attaquer. Vous devez payer votre factures » (1).

    Lire la suite

    Commentaires fermés sur [Analyse] Face à la menace Trump, aux armes Européens ! Neuf pistes pour réagir (v2)