Ce que cache l’affaire « Piquemal »

Publié le 16 mars 2016 par Veilleurs

La Plume et le Képi

 

 

L’affaire “Piquemal” est un peu… retombée, cependant elle est loin d’être terminée et sera à nouveau mise sur le devant de la scène médiatique le 12 mai, date du procès du général, où il devra répondre de sa participation à “un attroupement qui ne s’est pas dissous après sommation”.

Avec le recul on constate qu’à l’évidence cette arrestation a créé une polémique déraisonnable. Mais un constat s’impose, quand on s’appelle Christian Piquemal ; jamais, vous ne pourrez plus vous exprimer comme le commun des mortels, toujours vous serez le général de corps d’armée Piquemal de la 2e section des officiers généraux ou en retraite si les menaces ministérielles se concrétisent.

Antoine a réagi aux propos du général Bachelet qui profitait de l’événement calaisien pour dire, sur internet, tout le “bien” qu’il pensait du général Piquemal, et d’une façon plus subtile de la Légion et de certains de ses grands chefs bien placés… les propos tenus n’avaient plus rien à voir avec “l’affaire de Calais” et n’étaient que le prétexte de se « payer » un ancien COM.LE et la Légion. Offusqué par l’indécence de l’attaque, notre ami Antoine Marquet, avec un art indiscutable du choix et de l’agencement des mots renvoya le général alpin à ses montagnes où, plus sagement, celui-ci pourrait reprendre sa collection de timbres commencée à l’adolescence…

Aujourd’hui, que dit le général Piquemal si ce n’est qu’il était surpris de la présence du mouvement « d’extrême droite » Pediga, ces européens patriotes qui sont contre l’islamisation de l’occident “- Je regrette de m’être rendu au rassemblement de Pediga avec qui, je ne partage aucun lien, je me suis rendu à la manifestation pour reconnaître les lieux et voir s’il n’y avait pas des solutions pérennes à mettre en place pour les migrants de Calais.”

Voilà donc que notre général était là en visiteur, touriste, en promenade citoyenne…

Malheureusement, la réalité semble tout autre.

 

Lire la suite sur http://www.kb-legionnaires.com

 

Je laisse à votre attention ce texte d’Antoine Marquet : 

« Général Bachelet, je vous méprise. Je vous méprise, non pas pour votre position politique, diamétralement opposée à celle de la victime de vos griefs sulfureux. Je vous méprise pour votre attitude de dénonciation d’un officier général comme vous, d’un saint-cyrien comme vous, d’un soldat comme vous mais auquel vous n’êtes pas supérieur. Je méprise votre vulgarité, votre jalousie de la chose légionnaire, votre hargne contre l’armée de métier. L’armée de 40 que vous conspuez devait compter nombre de gens de votre acabit… Vous auriez pu conclure votre fielleuse prose par un : « Je suis un bon Français monsieur l’officier …» !

Vous vous croyez aigle et n’êtes que corbeau !

Je vous chasse de ma mémoire.

Antoine Marquet« 

 

 

Retrouvez-moi sur Facebook Le Colonel Actualités

 

 

1 réflexion au sujet de « Ce que cache l’affaire « Piquemal » »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :