Centrafrique : des soldats français accusés d’avoir forcé des enfants à des actes zoophiles

Publié le 01 avril 2016 

L’Obs avec AFP

 

Ce n’est pas la première fois que des accusations d’abus sexuels sont portées à l’encontre des soldats français de la force Sangaris mais aussi à l’encontre des casques bleus des Nations-Unis. L’armée française va-t-elle une fois encore se retrouver dans la tourmente. L’heure n’est plus aux atermoiements. Il faut désormais des preuves et des sanctions si les faits sont avérés. //RO

 

 

 

Selon des informations recueillies par l’ONU, des militaires de l’opération Sangaris auraient forcé des mineures à des rapports sexuels avec des animaux. La France entend « faire toute la lumière » sur cette affaire.

 

La France a promis, jeudi 31 mars, de faire « toute la lumière » sur les nouvelles accusations de viols commis par les soldats de la force Sangaris en Centrafrique, les Nations unies étant une nouvelle fois ébranlées par plus d’une centaine d’allégations de sévices visant aussi ses Casques Bleus dans le pays.

« Les cas d’abus et d’exploitation sexuels allégués sont particulièrement révoltants et odieux », a dénoncé l’ambassadeur français auprès des Nations unies François Delattre, à propos d’accusations de violences sexuelles et même de zoophilie forcée révélées par l’ONU quelques heures plus tôt.
Une centaine de victimes, au moins

La force Sangaris faisait déjà l’objet d’une enquête de la justice française pour d’autres cas présumés de viols dans ce pays meurtri par des années de guerre. L’ONU enquête de son côté sur les nouvelles accusations « révoltantes » de sévices commis par ces soldats français ainsi que des Casques bleus de l’ONU, son secrétaire général Ban Ki-moon se disant « profondément choqué ».

Des responsables de l’ONU ont pu interroger 108 victimes présumées d’abus sexuels, en « grande majorité » des mineures, a indiqué son porte-parole, Stephane Dujarric.

« Nous sommes confrontés au fait que des soldats envoyés pour protéger les habitants ont au contraire plongé au coeur des ténèbres », a-t-il déploré.
Des relations sexuelles avec un chien

L’ONU a reçu des informations indiquant que des soldats français de Sangaris auraient forcé en 2014 des jeunes filles à avoir des rapports sexuels avec des animaux en échange d’une petite somme d’argent, a indiqué un de ses responsables à New York. Selon l’ONG AIDS-Free World, trois jeunes filles ont affirmé à un officier des Nations unies qu’elles avaient été déshabillées et attachées par un militaire de Sangaris dans un camp puis forcées d’avoir des relations sexuelles avec un chien.

 

Lire la suite sur http://tempsreel.nouvelobs.com

 

LC2.0 est aussi sur Facebook Le Colonel Actualités

 

Photo de Une : Des soldats de l’opération Sangaris à Bangui, le 25 septembre. (EDOUARD DROPSY / AFP)

 

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

5 thoughts to “Centrafrique : des soldats français accusés d’avoir forcé des enfants à des actes zoophiles”

  1. Il s’agissait de la photo sur la version anglaise. J’ai corrigé avec la version française. Une erreur de ma part. Cordialement

  2. Qui a fait le commentaire: « Photo de une « : French Sangaris… c’est l’AFP? l’ OBS?

    Je ne le retrouve pas sur le site de l’OBS?

  3. nous dérangeons les les factions polico mafieuses,qui ne peuvent plus piller le PUDO avec l’aval de sociétés occidentalles elles aussi mafieuses, quand nous partirons le pillage non gouvernemental reprendra .
    pudo: petrole uranium diamant or

    Bon APM

  4. Encore un ambassadeur (tarte a la crème) qui transforme allégations en accusations nous savons qu’il existe en Afrique de mauvais gri-gri prêts a toutes les cabales contre l’armée Française; ce sont les mêmes unités qui tournent sur Barkhanne, Sangaris
    ou autre, et il n’y aurait de problèmes que dans la RCA, attendons les résultats de l’enquête officielle, ce n’est par l’armée Française qui a porté la prostitution presque généralisée dans ce pays a l’état d’institution comme un pole emploi mais la misère crée par les pouvoirs successifs de RCA.
    Le Drian a annonce notre départ en 2016,c’est peut être pour nous faire partir plus vite.

  5. Bonjour,

    La présence de l’armée française en RCA doit vraiment déranger pour qu’une telle campagne de calomnie s’épanouisse ainsi. J’ai même lu dans un article qu’un commandant aurait abuser de sa position. Dans un pays où les faveurs d’une fille s’obtiennent pour un sachet de lait en poudre tant la pauvreté y est prégnante, je n’ose imaginer ce qu’on peut avoir comme témoignages incontestables et forcément dignes de foi avec de l’argent sonnant et trébuchant. Mais le coup de la zoophilie me sidère. Si oui, avec quels animaux puisque les chiens errants en Afrique ne sont pas d’une très bonne fréquentation et qu’ils sont généralement dans un état semi-sauvage (je ne parle pas des maladies style rage). Et j’imagine très mal un maître-chien user de son outil de travail à une fin aussi sordide.
    Je rajouterai que si l’armée française n’a pas toujours les matériels requis pour assurer sa mission, il a su garder à peu près intacte sa force principale, à savoir la discipline. Le commandement est trop conscient des enjeux pour tolérer de telles dérives mais comme il est dit: « calomniez, calomniez, il en restera toujours quelques chose. »

    Bon après-midi

Les commentaires sont clos.