Budget, Économie, France, Politique

Ces 6 milliards (vantés par Macron et gonflés à l’hélium) de baisse de fiscalité en 2019

238

Par 

Le Figaro

 

 

L’enfumage est donc permanent. //RO

 

 

© Pierre Duriot

 

LE SCAN ÉCO – Vendredi soir, le président de la République a dévoilé ce chiffre aux parlementaires LaREM qu’il avait invités à l’Elysée. A en croire Matignon, il s’agit de la plus forte baisse de prélèvements obligatoires sur les ménages depuis la loi Tepa de Nicolas Sarkozy en 2007. Enfin pas tout à fait…

Six milliards d’euros, c’est à en croire Emmanuel Macron -qui en aurait fait la confidence vendredi soir aux députés de la commission des Finances venus à l’Elysée écouter la (bonne) parole présidentielle sur le budget 2019 dévoilé ce lundi- le chiffre de la hausse du pouvoir d’achat des Français et la baisse de la fiscalité en 2019. L’élément de langage est d’ailleurs tellement bien rodé que ce chiffre a droit à un papier sourcé Matignon dans Le JDD de ce dimanche et un article sur le site des Echos.

«Il s’agit la plus forte baisse (de fiscalité) depuis la loi Tepa mise en place (en 2007) par Nicolas Sarkozy pour défiscaliser les heures sup»

Un collaborateur d’Edouard Philippe à Matignon, cité dans Le JDD

La réalité est, comme toujours, un peu plus complexe et ne reflète pas, totalement, ce que tous les Français récupèreront dans leur portefeuille l’année prochaine. Pour arriver à ce total, Bercy agrège en effet des mesures nouvelles tout en recyclant des anciennes. L’exécutif chiffre ainsi à 600 millions d’euros le gain de pouvoir d’achat que les salariés qui font des heures sup (et tous n’en font pas) auront sur les quatre derniers mois de l’année grâce à la mesure de «désocialisation» des revenus tirés de ces heures déclarées en plus (exonération de cotisations sociales) qui doit entrer en vigueur à compter du 1er septembre 2019. Le ministère de l’Economie compte aussi les 3,8 milliards d’euros en moins pour l’Etat en raison de la suppression du deuxième tiers de la taxe d’habitation promise pendant la campagne présidentielle par Emmanuel Macron pour 80% des Français (et pas pour tous les Français).

Lire la suite sur http://www.lefigaro.fr

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.



@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!