Ceux qui veulent libaniser la France, par Ivan Rioufol

Les Français sauront-ils résister à la puissance de l’idéologie diversitaire ? Construite en apparence sur la non-discrimination et la lutte contre …

Ceux qui veulent libaniser la France, par Ivan Rioufol

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

One thought to “Ceux qui veulent libaniser la France, par Ivan Rioufol”

  1. Les mondialistes à l’oeuvre, après avoir fait tout le mal possible à notre église catholique (et orthodoxe en Ukraine où il y a eu un schisme, puis actuellement au Monténégro) ils s’attaquent aux blancs … c à dire à la société toute entière, celle que nous les « blancs » (lol) avons mise sur pied… voilà une superbe progression à laquelle on était très loin de s’attendre … pousser le bouchon aussi vite et loin serait-il profitable et pourra-t-il ouvrir les yeux aux mondialistes écolos? … rien ne le dit … La France met le nez dans la poussière comme l’avait prophétisé Marthe Robin.

    Consécutivement à la bonne entente VIGANO-OBAMA, voici les prémices du schisme dans l’église catholique :
    Ceux qui ont porté l’affaire dite « Barbarin », comme le père Vignon, sont de la Gauche catho, soit mondialistes, le diable se cache dans des détails qui ne sont jamais textualisés, mais savamment noyés.
    Des anti-pape il y en a toujours eu, et aujourd’hui ils se cachent derrière Vatican II qui a fait évoluer l’église vers une religion bcp plus humaine et non plus répressive, laquelle favorisait les sévices et les abus (sexuels et psychologiques).
    C’est une longue histoire que celle de Mgr Lefebvre, de La Fraternité Saint-Pie-X fondée en 1970, et de toutes les congrégations qui les on rallié et qui gangrènent notre église. En un mot j’ai souhaité ce schisme et apparemment il arriverait ! les dès sont jetés. Mais les gens ignorent tout.
    http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/07/03/le-schisme-que-sainte-marthe-souhaite/

Les commentaires sont clos.