Charlie, pauvre ahuri !

Par Vincent Haen, le 7 octobre 2015

Tombée du Nid

 

Je remercie vivement Vincent Haen pour son aimable autorisation à publier sur Le Colonel 2.0. Je vous recommande tout aussi vivement la page Facebook « Tombée du Nid ». Juste une petite réflexion personnelle en passant : « la connerie est hélas une maladie orpheline »… //RO

Quand tu veux mettre au pilori quelqu’un que tu estimes « bête et méchant », tu le caricatures sous les traits d’un enfant porteur de trisomie. Tu as tout faux.
Quand tu veux condamner des paroles que tu juges clivantes et ordurières, tu les mets dans la bouche d’un enfant porteur de trisomie. Tu as tout faux.
Quand tu veux faire hara-kiri à cette personne pour la liquider, tu l’assimiles à un enfant porteur de trisomie. Tu as tout faux.
Quelle ignorance abyssale, mon pauvre Charlie ! Une ignorance qui peut parfois tuer, comme tu le sais. Mais pas là, rassure-toi. Ton unique sagesse sur ce coup, c’est que tu ne prends aucun risque inutile en essayant de blesser. Aucun enfant porteur de trisomie ne viendra te buter, ni aucun des parents concernés. Tu ne subiras que des regards affligés et navrés pour toi. Peut-être as-tu simplement tenté un coup de pub pour relancer le scandale, celui par lequel tu essayes de survivre ? La résultante, c’est que tu es vraiment, mais alors vraiment « bête et méchant ».
Les plus handicapés ne sont jamais ceux que l’on croit, Charlie. Reconnais tristement que tu es un handicapé du cœur. Ce handicap est sérieux, c’est vrai, et terriblement paralysant. Il te fait macérer dans tes idéologies sombres et ringardes… Mais la bonne nouvelle est que ce handicap peut ne pas être irréversible, contrairement à celui que tu as croqué vulgairement sous les traits d’un gosse qui hurle et qui crache.
Oui, il y a un antidote : il suffirait juste qu’un jour, tu te retrouves sans crier gare avec sur tes genoux un enfant porteur de trisomie : il te transpercerait de son regard, lirait jusqu’à ton cœur. Il se pourrait bien que ce cœur asséché se mette alors à battre tellement fort qu’il en saignerait, Charlie. Va visiter un peu la page Tombée du Nid, tu en verras, des enfants en situation de handicap. Et en attendant, regarde bien cette photo de la petite Anne de Gaulle (elle est morte à l’âge de 20 ans, respecte un peu les morts des autres, s’il te plait, pas seulement les tiens) ; et vois son regard, vois comme elle scrute son papa. Si un jour tu saisis la chance de te laisser regarder par un enfant comme Anne, eh bien Charlie, tu seras guéri de ton handicap.

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

2 thoughts to “Charlie, pauvre ahuri !”

  1. « La politesse rend le méchant plus haïssable parce qu’elle dénote en lui une éducation sans laquelle sa méchanceté, en quelque sorte serait excusable. »
    petite traité des grandes vertus.
    André.Compte-Sponville.

Les commentaires sont clos.