Comment clouer le bec aux racistes : cette infographie vous apprendra à combattre les préjugés

Joana Pimenta, le 20 décembre 2013
Joana Pimenta, le 20 décembre 2013

 

Illustration DGS
Illustration DGS

 

On a malheureusement tous rencontré un jour dans notre vie une personne peu ouverte d’esprit qui pense que tous les malheurs du monde reposent sur l’immigration. Que ce soit un proche, un voisin  ou une connaissance, cette infographie contredira point par point les arguments que l’on entend le plus souvent quand il s’agit de justifier des idées racistes.

 

vous-connaissez-un-raciste-clouez-lui-le-bec-grace-a-cette-infographie-qui-combat-les-prejuges1

Les données de cette infographie reposent sur un échange dans l’émission de Thierry Ardisson « Salut les terriens » entre Florian Philippiot (vice-président du Front National), Edwy Plenel (Mediapart) et François Gemenne, spécialiste des flux migratoires, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) et à l’université de Liège (FNRS/Cedem), professeur à Sciences-Po Grenoble et Bruxelles.

 

Vous avez maintenant tous les arguments pour clouer le bec à un raciste ! Ces chiffres et graphiques sont révélateurs de la condition réelle de l’immigration et prouvent bien que la situation n’est pas « critique » à cause des « étrangers » qui viennent en France. On espère réellement qu’après avoir vu ces chiffres, certains changeront d’avis en ce qui concerne les immigrés et qu’ils les verront d’un meilleur oeil. Après tout, la diversité et l’union font la force. Quel est l’argument le plus aberrant que vous ayez entendu pour justifier des idées racistes ?

SOURCE RUE89

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

2 thoughts to “Comment clouer le bec aux racistes : cette infographie vous apprendra à combattre les préjugés”

  1. Il y a sans doute de ça mais pas que….. Tenez, un exemple : Mon fils de 14 ans, à mon grand dam, écrit le français comme il le parle et me fait honte tous les jours. Pourtant, je ne le lâche pas d’une semelle. Le problème ? pas moyen de lui faire un livre. Internet, internet et toujours internet. Ajouter à cela les SMS…… Je suis désespéré! Bonne journée. //RO

  2. Très drôle! Lies, damn lies & statistics…

    En contrepoint: selon les statistiques de la sécu, en 2005 un quart des enfants nés sur le territoire français cette année-là n’avait aucun des deux parents d’origine européenne. Un quart, moyenne nationale – plus de la moitité en Seine-Saint-Denis.

    source: http://www.jle.com/fr/revues/medecine/mtp/e-docs/00/04/3D/F4/article.phtml

    Ce que cela signifie entre autres c’est qu’aujourd’hui en primaire environ un quart des gamins ne parlent pas français à la maison, et n’ont pas de perents ayant des références culturelles françaises.

    Pas simple pour les insituteurs! d’autant que dans nombre de classes de ZEP, la proportion doit friser les 100%.

    Une des raisons de la baisse du niveau scolaire?

Les commentaires sont clos.