Comment expliquer la hausse de la délinquance étrangère?

Par Caroline Politi, publié le 17/12/2013
Par Caroline Politi, publié le 17/12/2013

 

Selon un rapport de l’Observatoire de la délinquance, un quart des vols commis en France l’ont été par des étrangers. Décryptage avec Christophe Soullez, criminologue et directeur de l’organisation.

Entre 2008 et 2012, le nombre de vols commis par des étrangers a bondi en France. REUTERS/Darren Staples
Entre 2008 et 2012, le nombre de vols commis par des étrangers a bondi en France.
REUTERS/Darren Staples

D’après votre dernier rapport, plus d’un quart des vols commis en France en 2012 l’ont été par des étrangers. Cela représente une hausse de près de 10 points en quatre ans. Comment expliquez-vous cette augmentation?

Ce bond s’explique notamment par l’augmentation des vols commis par les Roumains et par les ressortissants d’Europe de l’Est. Parmi les 27% d’étrangers mis en cause en 2012, près de 10% sont de nationalité roumaine ou des balkans. Depuis 4-5 ans, les réseaux organisés ont pris un véritable essor. Ils se sont spécialisés dans les vols sans gravité qui passent souvent sous les radars de la police. Ils volent des produits de faible valeur mais jouent sur l’effet de masse. La France n’est pas le seul pays touché: l’Espagne, l’Allemagne mais également les pays d’Europe du Nord notent également une forte recrudescence de ces réseaux.

La part des Tunisiens impliquée dans des vols a également été multipliée par trois en quatre ans…

Ces vols ressemblent à de la délinquance de subsistance. Nous pensons que c’est l’une des conséquences du printemps arabe. Beaucoup de Tunisiens sont arrivés en France sans ressources et sont obligés de voler pour survivre.

Cette étude pointe l’augmentation des vols commis par les mineurs étrangers…

Entre 2008 et 2012, la part des mineurs impliqués dans les vols a diminué à l’exception de celle des étrangers qui a doublé en quatre ans. Ils sont pour la majorité exploités par des organisations criminelles. Cela concerne autant les filles que les garçons.

L’étude ne s’appuie que sur les statistiques de la police et pas sur celles de la gendarmerie. Les vols commis par les étrangers sont-ils sous-évalués?

La gendarmerie a eu un problème avec son logiciel, c’est pour cette raison que nous n’avons pas pu comptabiliser leurs données. En valeur absolue, ces chiffres sont effectivement sûrement inférieurs à la réalité mais les estimations et les tendances restent valables. Les zones rurales couvertes par la gendarmerie sont soumises aux mêmes problématiques: les vols à la tire sont certes moins fréquents mais les cambriolages, surtout dans les zones isolées, sont assez courants.

En France, les statistiques ethniques sont interdites. Pourquoi distinguer les vols commis par les étrangers de ceux commis par les Français ?

Cela n’a rien à voir. La nationalité est un élément objectif, qui fait partie de l’Etat civil d’une personne alors qu’à aucun moment son origine n’y figure. Mieux connaître les délinquants nous permet de lutter plus efficacement contre ces phénomènes.

Avertissement de modération: Merci de ne pas tenir de propos discriminatoires ou racistes dans les commentaires de cet article. Compte tenu du sujet, nous serons particulièrement attentifs à la bonne tenue des débats et tout auteur de propos enfreignant notre charte de modération sera banni.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/comment-expliquer-la-hausse-de-la-delinquance-etrangere_1308342.html

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.