Confessions sincères d’un misogyne, raciste, anti-arabe et homophobe

Un ange est passé car, durant ma lecture de ce texte, j’ai crû me reconnaître. //RO

Mais ça ne vaut pas absolution. Je suis misogyne parce que je vois en Marlène Schiappa un sommet de vacuité arrogante. Et aussi parce que je considère comme hystériques les furies féministes qui veulent nous obliger à accepter l’écriture inclusive.

Confessions sincères d’un misogyne, raciste, anti-arabe et homophobe

2 réflexions au sujet de “Confessions sincères d’un misogyne, raciste, anti-arabe et homophobe”

  1. Non Benoît rayski a volontairement omis de cocher TOUTES les cases, car il en manque une oubliée certainement par racialisme

  2. Je me reconnais aussi. Marlène Schiappa me fait penser à ce que nos grand-mères appelaient « une femme en cheveux ». On dirait toujours qu’elle sort du lit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :