Actualités, France, Politique, Société

Corse : les réactions politiques après le discours de Macron

298

Par Public Sénat (avec AFP)

Le 08 février 2018

 

 

Ma seule réflexion sera « boite de Pandore ». Surtout ne l’ouvrons pas.

A l’instar de Gérard Larcher, je me félicite des propos tenus par Emmanuel Macron. //RO

 

 

© Régis Ollivier

 

Les nationalistes ont vu une « occasion manquée » après la visite d’Emmanuel Macron en Corse, dénonçant « un manque de considération » voire « une forme de mépris ». Manuel Valls met lui en garde sur l’inscription de la Corse dans la Constitution, « c’est ouvrir la boîte de Pandore ».

Après le discours d’Emmanuel Macron mercredi en Corse, où le Président a refusé les principales revendications des nationalistes, tout en acceptant d’inscrire la Corse dans la Constitution, les nationalistes de l’Ile de Beauté ont ressenti la visite du chef de l’Etat comme « une occasion manquée », tout en affirmant que les nationalistes allaient toutefois conserver un « esprit de dialogue » en restant « des artisans de la paix ».

« Un soir triste pour la Corse »

« Le président aurait pu s’affirmer comme l’homme d’Etat capable à la fois d’enraciner la paix et de construire la réconciliation », mais « il a choisi de ne pas le faire » a réagi Gilles Simeoni, le président de l’exécutif de la collectivité territoriale. Sur l’inscription de la Corse dans la Constitution, il a une nouvelle fois demandé que cela « débouche sur un statut d’autonomie de plein droit et de plein exercice » inscrit dans l’article 74 de la constitution, qui fait référence à la Nouvelle-Calédonie, ou dans un article spécifique à la Corse. Le chef de l’Etat fait lui référence à un autre article, le 72.

Gilles Simeoni a également regretté de « multiples vexations, manquements au protocole et à la simple politesse » qui sont, selon lui, « l’expression au mieux d’un manque de considération, au pire une forme de condescendance ou de mépris ». « C’est un soir triste pour la Corse », a renchéri Jean-Guy Talamoni, le président de l’Assemblée de Corse, « consterné par le niveau des réponses ».

Larcher se félicite du discours de Macron

Ce jeudi matin, la ministre Jacqueline Gourault a estimé que les nationalistes corses « poussent toujours le bouchon un peu loin », qualifiant de « faux pas » le refus des élus de participer au « déjeuner républicain » avec Emmanuel Macron. « Le dialogue n’est pas rompu et nous attendons que (les élus corses) nous fassent des propositions », a ajouté la ministre sur RTL, affirmant que l’État sera « là pour les accompagner »

Le président LR du Sénat, Gérard Larcher, s’est félicité des déclarations du chef de l’Etat. Le sénateur a rappelé avoir indiqué à Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, quand ils les a rencontrés, qu’il existait des « lignes rouges qui étaient à son sens indépassables: l’amnistie des prisonniers, la co-officialité de la langue corse et le statut de résident ». Il constate que « le président de la République adopte une position identique et s’en félicite ». Sur la Constitution, Gérard Larcher avait clairement indiqué que le cadre des négociations devait être l’article 72.

Interrogé mercredi sur Public Sénat, le sénateur LR Gérard Longuet s’est dit partagé : « Emmanuel Macron continue d’être déconcertant. C’est à la fois « oui » et en même temps « non ». Nous avons un Président qui va en Corse expliquer aux nationalistes, et je m’en réjouis, qu’il ne s’agit pas de leur faire des concessions (…)  Mais au dernier moment, il nous sort, (l’inscription de la Corse dans) la Constitution. (…) On a le sentiment qu’au dernier moment, il a ouvert une vanne, en se disant (…) que cela pourra toujours être utile ».

La suite sur https://www.publicsenat.fr/

 

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.



@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!