Coucou, c’est moi que v’la! Enfin, que re v’la…

Par Régis Ollivier, le 23 août 2016

Le Colonel


« Carlita et moi, on aime bien la vie de château. Avec tout ce qui va avec. Alors on s’est dit « et si on repiquait pour un quinquennat à l’Elysée ». Carlita elle est toujours partante pour la vie de château. En plus elle connait ça. Et puis Première Dame de France, ça lui va si bien à ma Carlita. » « Oublié le « si je perds en 2012, j’arrête la politique ». Alors « c’est moi que re v’la. Et ça va chier, c’est moi qui vous l’dit »


C’est donc au travers d’une opération mercantile que Nicolas Sarkozy vient d’annoncer, sans grande surprise, qu’il était candidat à l’élection présidentielle de 2017. Et pour ce faire, il publie un livre Tout pour la France, lequel à n’en point douter, va faire un carton. Surtout financier. La finance n’est pas l’ennemie de Sarkozy, bien au contraire. Le suspens est donc terminé. Si suspens il y avait.

Alors, j’en entends déjà qui vont hurler à la mort en lisant mon billet. Mais vous connaissez ma philosophie : « les gens disent, les gens médisent… on les emmerde les gens! »

Et lorsque j’évoque « les gens », je pense surtout à ces groupies hystériques qui hantent le net et surtout Twitter. Celles qui mouillent leurs culottes à la simple évocation du prénom de l’homme providentiel « Nicolaaaas ». Celles qui se transforment en une fraction de seconde en véritables harpies tout aussi hystériques, vulgaires, grossières qui vous balancent les pires horreurs que l’on entendait jadis dans les corps de garde. Les mêmes qui ont pollué la toile en laissant croire au président déchu que la France entière attendait son retour en politique. L’obligeant à sortir du bois plus tôt que prévu. A son grand dam.

Pauvre Nicolas! Ca me fait penser à David et Goliath. Lui Goliath qui se fait déboulonner par le petit David que personne, pas même lui (François Hollande) n’attendait. Une victoire par défaut pour Hollande, certes, mais une défaite cuisante pour le petit Bonaparte qui était devenu, et ce n’est pas moi qui le dit, Google est là pour l’attester, le président en exercice le plus détesté de la Vème République. Et pour causes. Je n’y reviendrai pas. Et franchement, pour perdre face à François Hollande, il fallait le faire. Sarkozy l’a fait. Comme tout le reste durant son mandat.

Et avec de telles gamelles aux fesses, le re-voilà. Et je ne parle pas des gamelles judiciaires. Laissons la justice faire son travail. Décidément, cet homme, à l’instar de la majorité des politiciens de carrière n’a aucune valeurs, aucune pudeur.

Et les harpies hystériques vont de nouveau envahir la toile. Elle vont de nouveau mouiller leur petite culotte en rêvant de mettre Nicolas dans leur lit. Et surtout sur le piédestal duquel il a été viré. Elles vont de nouveau hurler, brailler, invectiver, bloquer toutes celles et ceux qui ne les caresseront pas dans le sens du poil de Nicolas. Ca promet du bon temps.

Alors je vais vous dire ceci :

  • J’ai voté Sarkozy lorsqu’il a gagné contre Chirac
  • J’ai voté Sarkozy lorsqu’il a perdu lamentablement devant Hollande
  • Je voterai à nouveau Sarkozy dans un seul et unique cas de figure : qu’il se retrouve face à Hollande au second tour. Car je suis constant : tout sauf la peste du Parti Socialiste, y compris le choléra.

Un scénario catastrophe en quelque sorte.


Le Colonel vous salue bien.


Illustration : Rentrée des classes : 1ère punition de Nicolas Sarkozy
sarkozix.canalblog.com

 

 


 

6 réflexions au sujet de “Coucou, c’est moi que v’la! Enfin, que re v’la…”

  1. Aux élections il est bien connu qu’au 1er tour on vote POUR un candidat et au 2è CONTRE un autre en désespoir de cause. A la limite il ne devrait y avoir qu’un seul tour et cela ferait faire des économies de temps et d’argent.
    La « proportionnelle intégrale » serait plus DEMOCRATIQUE et permettrait au paysage politique de changer grâce à une meilleure représentation des idées de chacun.

  2. Bonsoir Colonel . Nouvellement inscrit je trouve vos articles et les liens connexes vraiment intéressants.Merci.
    Concernant celui-ci il est terriblement vrai pour les intéressé(es !!

    Nous ne pouvons qu’être constants devant tant de trahisons et autres mensonges.Puisse la France être dirigée par un véritable chef de l’Etat.Nous en avons tous besoin.Pour le bien être de tous les français fiers de l’être.

    Salutations

  3. Ah qu’il est mignon dans son p’tit maillot sur son beau vélo, ah qu’elle est mignonne sa douce colombine qui a laché « les Français sont des minables ». Bonsoir Colonel et fort aise que vous abordiez le sujet sarkozy celui qui nous a imposé et livré Hollande sur un scooter, le scooter de la honte.

    Un politologue le compare à un caméléon et à un pokemon. Alors le caméléon j’en ai tenu dans mes mains en Afrique, je sais ce dont ils sont capables en changeant de couleurs….des pokemon pas encore.

    Je ne crois pas en la victoire du Pokemon Nicolas. Trop de casseroles, trop de gardes à vue, trop de bavures en mémoire. Et puis dites-moi si Hollande est arrivé c’est que le Nicolas a été NUL. Si aujourd’hui le Nicolas nous revient, c’est bien que le Hollande a été hyper super mega NUL Non ? Alors je rejette catégoriquement les DEUX !

    Le Pokemon Nicolas pense rafler des voix au FN pour arriver vainqueur en 2017 ? Il faut qu’il arrête de prendre ses désirs pour des réalités !

    IL vient de s’entourer de personnes nouvelles et anciennes et dans les anciennes il en est deux qui l’ont critiqué, Barouin et Ciotti. Ils l’ont critiqué et sans ménagement. Alors l’amour du pouvoir, celui de postes à belles et confortables rémunérations va-t’il réussir à nous fourguer ceux que nous ne voulons plus ?

    J’en doute ce soir. Mais les Français sont tellement surprenants pour ne pas dire « cons » que je ne suis plus bien sûre de rien.

    Marine Ô Marine faites du grandiose, surpassez-vous pour saquer tous ces minables ! Vous seule pouvez le faire.

    Il faut dire aux Français que voter Sarkozy en 2017 peut les amener en 2018 à descendre dans les rues de France pour nous montrer des écriteaux où nous pourrons lire « Sarko m’a TUER » !

  4. Tant qu’on dira que voter est un devoir, on ne sortira pas du scénario, un coup pour toi, un coup pour moi. Le vrai devoir citoyen, c’est de ne plus voter. Qu’ils s’élisent entre eux comme pour les Sénateurs. Ne nous rendons pas complices pour ensuite les critiquer alors que nous sommes les responsables.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :