Dans ce monde de brutes, faisons une pause sourire. Ou larmes. C’est à vous de choisir

C’est un peu comme celui qui cherche son âne alors qu’il est assis dessus…

Je ne pouvais la laisser passer.

3 réflexions au sujet de “Dans ce monde de brutes, faisons une pause sourire. Ou larmes. C’est à vous de choisir”

  1. Pauvre Premier ministre transformé en « perroquet stupide » ! il aurait dû rester dans ses Pyrénées-Orientales où il était certainement plus à sa place !

  2. Pas de quoi se moquer: chercher ses lunettes alors qu’on les a sur le nez ne prouve qu’une chose c’est qu’ il faut changer les verres.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :