« Dans le pré carré français, la Chine taille des croupières aux entreprises tricolores »

Sébastien Le Belzic – Publié le 04 mars 2019

© Pierre Duriot

Le partenariat entre l’Hexagone et l’empire du Milieu sur le continent se réduit aux accords d’entreprises en Afrique de l’Ouest, précise notre chroniqueur.

Chronique. Le président chinois Xi Jinping se rendra en France à la fin du mois de mars. Juste après une étape en Italie au cours de laquelle les oreilles du Trésor français devraient siffler : Xi Jinping est en effet sur la même longueur d’onde que Luigui Di Maio lorsqu’il s’agit de critiquer le franc CFA. Mais la méthode chinoise est bien différente de celle du vice-président du Conseil italien. Officiellement, en effet, la Chine n’est pas entrée dans la polémique autour de la monnaie commune africaine héritée de la colonisation française. Elle se garde bien d’émettre un quelconque jugement public alors que, dans le même temps, elle pousse à l’internationalisation de sa propre monnaie, le yuan, qui a déjà cours dans plusieurs Etats africains. Quatorze d’entre eux « souhaitent » même voir le billet rouge devenir une devise de réserve selon Pékin.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/03/04/dans-le-pre-carre-francais-la-chine-taille-des-croupieres-aux-entreprises-tricolores_5431306_3212.html

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

One thought to “« Dans le pré carré français, la Chine taille des croupières aux entreprises tricolores »”

  1. La Chine me fait penser un peu à la pieuvre qui étend ses tentacules pas seulement en Afrique, mais sur le globe, et pas seulement au détriment de la France, mais de beaucoup d’autres économies qui vont un jour se réveiller avec un nouveau colonisateur qu’elles prenaient pour un sauveur!

Les commentaires sont clos.