De la nécessité d’un sursaut massif ou Le jour où Macron qualifia le confinement d’« absurde » mais persista néanmoins dans cette voie

Par Alexandre Gerbi (son site) – mercredi 6 janvier 2021

« Il faisait plaisir à voir, « Manu », ce vendredi 4 décembre 2020, lors du très long entretien qu’il a accordé à « Brut », site d’information destiné aux jeunes ». J’ajouterais même « il sentait presque bon le sable chaud » mais non, là c’est pas possible. //RO

L’horrible année 2020 est enfin achevée. L’occasion de revenir sur une information hallucinante passée totalement inaperçue, mais qui en dit long surla liquéfaction des esprits dans la France au temps du Covid-19 : le 4 décembre dernier, Emmanuel Macron a déclaré publiquement que le confinement général était «  le truc le plus absurde qui ait été fait  ». Après plus de huit mois de suspension des libertés publiques, de double ruine de l’Etat et de l’économie, bref de destruction historique du Pays, le président de la République s’apprêtait-il à enfin changer son fusil d’épaule ? Absolument pas. Au cours des semaines suivantes, seules les modalités du broyage allaient un peu évoluer, et amplifier les désastres… Alors, énième provocation de celui qui se penseentouré d’imbéciles ? Sidérante fanfaronnade du cynique sûr de son impunité ? Lapsus d’anthologie proféré par un Deus ex machina malfaisant enivré de sa toute-puissance ? Ou, plus simplement, stade suprême du « en même temps  » ? A chacun d’en juger…

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/de-la-necessite-d-un-sursaut-229991

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :