Défense européenne : Macron a encore frappé

Par le Général (2s) Roland Dubois

Le 10 novembre 2018

Boulevard Voltaire

 

 

© Pierre Duriot

 

 

M. Macron a encore frappé !

Le gamin immature, chef des armées, a jugé opportun, à deux jours de la commémoration du 11 novembre 1918, de faire une déclaration agressive vis-à-vis de trois pays étrangers, dont aucun ne présente une menace à court terme. « On ne protégera pas les Européens si on ne décide pas d’avoir une vraie armée européenne […] Il faut nous protéger à l’égard de la Chine, de la Russie et même des États-Unis. »

La Chine, c’est si loin ; la Russie, dont l’OTAN tant vilipendé nous protège, apparaîtrait moins hostile si nous avions nous-mêmes montré moins d’hostilité à son égard ; et alors – cerise sur le gâteau – mettre les États-Unis, nos alliés depuis 250 ans, qui nous ont sauvé la mise trois fois* au cours du siècle passé, au rang des ennemis potentiels est proprement insultant, comme l’a dit le président américain. Lui faire ce coup au moment où il atterrissait en France, à l’invitation de la France, pour les cérémonies du 11 Novembre est proprement hallucinant de bêtise, d’ingratitude, d’injustice, et manifeste en outre un manque total de « lucidité » diplomatique. À la place de M. Trump je serais aussitôt rentré dans mon pays.

Lire la suite sur http://www.bvoltaire.fr

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

2 thoughts to “Défense européenne : Macron a encore frappé”

  1. Les Français n’ont rien à craindre de la Russie et des USA, un seul danger pour eux, ils ne seront pas protégés tant que Macron sera au pouvoir.

  2. « Gamin immature  » … Le général Dubois est bien bon et trop indulgent. On pourrait, à propos du jeune homme, lui proposer un vocabulaire moins prudent et plus adéquat.

Les commentaires sont clos.