Des mercenaires occidentaux ont aidé Haftar dans son offensive contre Tripoli en 2019

Pour des raisons inconnues, le groupe de mercenaires a quitté subitement le pays après quelques jours. Ils étaient détenteurs de passeports britanniques, français, américains et sud-africains