DESTRUCTION DES LIBERTÉS PUBLIQUES : UN PROJET POLITIQUE DÉTERMINÉ.

Le 01 juillet 2019 – Par Régis de Castelnau – Vu du droit

Ces gens-là sont dangereux. //RDC

© D’après l’oeuvre de Pierre Duriot

Emmanuel Macron est porteur d’un projet politique : destruction de l’État providence comme base matérielle de l’organisation de la société, abandon de l’intervention publique comme mode de régulation sociale, fin de la démocratie représentative comme dialectique de la société civile et de l’État. Ce projet était au cœur du choix de cet inconnu par l’alliance de l’oligarchie et de la haute fonction publique d’État. Et il constitue sa feuille de route une fois installé au pouvoir.

En 2011, Catherine Colliot-Thélène, avait publié un ouvrage qui ne fut pas suffisamment remarqué. Intitulé « La Démocratie sans « Demos » ». Elle posait les principes théoriques des nouvelles formes de « démocratie » sans le peuple nécessitées par la contradiction qui travaillait les corps sociaux. Contradiction née de l’incompatibilité entre l’aspiration des peuples et des nations à la souveraineté et les formes prises par la mondialisation néolibérale. On conseillera également la lecture du livre de Grégoire Chamayou « La société ingouvernable, Une généalogie du libéralisme autoritaire » qui dévoile les origines et la nature de ce projet politique.

https://www.vududroit.com/2019/07/destruction-des-libertes-publiques-un-projet-politique-determine-i/?

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

One thought to “DESTRUCTION DES LIBERTÉS PUBLIQUES : UN PROJET POLITIQUE DÉTERMINÉ.”

  1. Ce petit Macron… Quel cachottier…
    Au final on est gouverné par des mercenaires qui font leur temps aux affaires avant de déguerpir gros et gras…
    Le suivant c’est qui ?

Les commentaires sont clos.