Détournement de l’amygdale du cerveau : tous hackés par le narratif de la peur ?

Par Alexandre Boisson

« De nombreuses infractions ont été commises par la presse mainstream au regard de la Charte de déontologie de Munich ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes. Le sensationnel, dont le narratif permanent de la mort et de la culpabilisation, crée des troubles à l’ordre psychique de bien des citoyens français.«  Une fois encore, je vous propose la lecture d’un article à ne pas rater.

Avec la crise du covid-19, nombre de Français ne comprennent plus certaines réactions de leurs proches face à la réalité. Nous avons constaté ces 18 derniers mois qu’il est de plus en plus difficile de discuter de certains aspects de la gestion sanitaire avec des collègues, des amis voire la famille. Le clivage, le jugement ou le déni, semblent être devenus la nouvelle normalité dans la société et notre amygdale n’y est pas pour rien.

Face à l’évocation de certains faits réels contrariant le communément admis, aussitôt se met en place une stratégie d’évitement voire de conflictualité. La peur de voir la réalité dans son ensemble s’est-elle emparée du raisonnement dans la société depuis notre amygdale ? Il s’avère que cette partie de notre cerveau joue un rôle déterminant dans le rapport à la réalité et à la manipulation de la population.

https://panodyssey.com/fr/article/politique/detournement-de-l-amygdale-du-cerveau-tous-hackes-par-le-narratif-de-la-peur-nvfvf462gta8

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :