En ce jour où le père vient d’être écarté par l’Assemblée… merci Papa !

Par Aurélie Bégelle – Le 27 septembre 2019 – Boulevard Voltaire

© Collection privée Régis Ollivier

En ces temps où le père n’est plus tellement à la mode, où ne pas avoir de père est un « privilège », où on projette de priver des milliers d’enfants de l’identité de leur père, je voulais, papa chéri, te remercier.

Merci Papa de m’avoir câlinée, d’avoir brossé mes bouclettes de petite fille.
Merci Papa d’avoir joué à l’ogre avec nous sur les dunes de Noirmoutier.
Merci Papa de m’avoir appris l’amour des vieilles pierres en nous faisant retaper les murs du Gué.

https://www.paypal.com/donate/

Merci Papa de m’avoir emmenée aux puces avec trois euros en poche pour apprendre à négocier.
Merci Papa d’être un rêveur.
Merci Papa de m’avoir appris à danser.
Merci Papa de m’avoir considérée comme une grande, d’avoir discuté avec moi de politique, d’art, de m’avoir invitée à ces vernissages, à ces ventes.
Merci Papa d’avoir envoyé paître les brocanteurs qui n’aimaient pas les enfants alors que nous, on sait : « On touche qu’avec les yeux. »
Merci Papa de me permettre de fouiller dans tes affaires pour prendre ce qui me plaît.
Merci Papa de nous avoir fait grandir dans des pièces dignes de musée, de Cluny au quai Branly.

https://www.bvoltaire.fr/en-ce-jour-ou-le-pere-vient-detre-ecarte-par-lassemblee-merci-papa/?fbclid=IwAR3hYtXX5Ar0TSW804MEGlDma-6-Q-i6dgNpZ04p39HqeZYWA537O7RwOzs
Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :