En parlant de «virus chinois», Trump tente de faire oublier sa gestion catastrophique de l’épidémie

Lili Loofbourow – Traduit par Bérengère Viennot – 1 avril 2020 à 7h20 – Slate

Au niveau de la gestion catastrophique de la pandémie, ils sont au moins trois : Donald Trump, Boris Johnson et Emmanuel Macron. //RO

La photographie haute résolution du texte lu par Donald Trump lors de sa conférence de mardi 17 mars nous apprend deux choses: la première, c’est que son discours a été écrit dans une énorme police de caractère, et protégée par un film plastique. La seconde, c’est que la page visible de ce discours ne portait aucune annotation ou correction, exceptée celle-ci: à un endroit, le mot «Corona» de «Corona Virus» (en deux mots) a été barré au marqueur et remplacé par un mot d’une écriture bien connue, en majuscule: «CHINESE.»

http://www.slate.fr/story/188880/trump-coronavirus-virus-chinois-wuhan-racisme-gestion-catastrophique

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

2 thoughts to “En parlant de «virus chinois», Trump tente de faire oublier sa gestion catastrophique de l’épidémie”

  1. Personnellement, ET SANS M’ETRE CONCERTé AVEC LE PRESIDENT TRUMP(!), j’appelle aussi ce virus « le virus chinois » tout simplement car …
    1/ il est né en Chine (transmission depuis des animaux sauvages dont certains Chinois sont friands vers des êtres humains CHINOIS); puis il a explosé EN CHINE (région de Wuhan); puis
    2/ il a été exporté DE CHINE vers de multiples pays où il a prospéré.

    Franchement, ce serait dégueu pour nos amis du Guatemala d’appeler ce virus le « virus guatémaltèque » alors que sa naissance et son début de carrière sont chinois.

Les commentaires sont clos.