Et si pour sauver la planète, on recyclait d’abord tous ces incapables ?

Par le Capitaine (e.r.) J.M. – Ancien Officier Servant à Titre étranger

Le 23 mars 2019

© Pierre Duriot

Dans mon dernier article, bien qu’étant d’accord sur le fond avec les D’jeuns qui veulent sauver notre belle planète saccagée par des vieux cons inconscients, je m’étais quand même autorisé à un peu d’ironie pour la forme, à leur dépend (1).

Mais je ne peux que saluer aujourd’hui, ces centaines de milliers de jeunes (et moins jeunes), qui ont manifesté un peu partout en France (2), en Europe et dans le reste du monde, le 16 mars 2019, pour sauver notre planète. Ils ont ainsi pu crier haut et fort, qu’il est grand temps que nous changions tous, notre façon de vivre. Faute de quoi, dans quelques années, il sera trop tard, si tant est, qu’il n’est pas déjà trop tard…

Par un curieux hasard du calendrier, un jour avant, nos députés devaient voter à l’Assemblée nationale, un texte sur l’interdiction des pesticides, le 15 mars 2019. Le bon sens aurait voulu que leur vote soit en parfaite cohérence avec cette nouvelle ferveur écologique française, européenne, voire mondiale. Et que nos élus, toujours si proches des considérations et des souhaits de leurs concitoyens (toujours en un seul mot), démontrent sans plus attendre qu’ils sont à l’écoute de nos problèmes actuels.

Mais malheureusement pour nous, nous sommes en France, dans ce beau pays, où l’on peut avec une morgue admirable et une arrogance sublime donner la leçon au reste du monde sur tous les sujets possibles, tout en ayant sur la tête le bonnet d’âne du dernier de la classe. L’écologie ne pouvait donc y échapper et ce sera tant pis pour la planète.

Ainsi, nos députés ont autorisé pour quelques années encore, l’utilisation de certains pesticides en France (3). Prétextant, pour les uns : des risques pour notre agriculture qui ne serait subitement plus rentable sans cela. Pour les autres : des pertes d’emplois aussi soudaines que la chute des feuilles à l’automne. Et pour ceux qui n’ont aucune excuse pour expliquer leur manque de décision : Ils ont tout simplement voté comme on leur a dit de voter. Pour faire encore mieux, nos sénateurs, jamais pris à défaut, lorsqu’il s’agit d’être utile, ont auparavant carrément supprimé cette possibilité d’interdire ces pesticides…

Rappelons-nous également, que notre ambassadrice des pingouins et des manchots avait supprimé purement et simplement l’écotaxe, plus précisément l’écoredevance poids lourds, ce qui nous a couté la bagatelle d’un milliard d’euros pour solde de tous comptes. Renvoyant aux calendes grecques, l’objectif de diminuer les transports routiers jugés polluants et énergivores et de financer le développement des transports fluviaux ou ferroviaires.

Au niveau européen, ce n’est pas mieux, la majorité de nos députés ne sont que des machines à voter le bon vouloir de notre Président qui ne s’intéresse que peu à notre belle planète. Il est bien trop occupé du haut de son olympe, à croire qu’il gouverne la terre et le ciel ou à faire du ski à la Mongie. Alors qu’il ne cesse de démontrer, qu’il est tout simplement incapable de gérer la gronde de ces pauvres mortels qui jaunissent nos samedis depuis plusieurs mois.

Nos amis européens et en particulier teutons, se moquent complétement de la transition écologique, du moment où l’économie se porte bien (4). L’Allemagne, véritable locomotive à charbon de l’Europe, pointe seulement au 27e rang mondial de l’indice de performance climatique (La France est au 21erang, nous étions au 15een 2018) … 

Voilà donc ce qui tôt ou tard va causer la fin de notre monde. Celui que nous connaissons tous, celui où paraît-il, il fait encore bon vivre. La fin de cette « Douce France » traversée par la célèbre « Nationale 7 » que chantait avec talent Charles Trenet. Avant que les autoroutes et leurs bénéfices ne soient offertes au CAC 40, avant que les radars ne soient plus que des bandits manchots, destinés non pas à réduire le nombre de morts sur la route, mais à faire du cash. Avant que l’on ne favorise les véhicules au diesel, pour ensuite chanter les louanges des véhicules à l’essence, même si ces deniers produisent encore plus de particules fines et sont donc in fine, plus dangereux pour la santé(5). Avant que l’on vante à tous crins, les vertus écologiques de la voiture électrique, sans même savoir comment nous recyclerons ces millions de batteries, véritable bombe écologique à retardement, que nous laisserons aussi en héritage à nos enfants.

Car ce qui va nous tuer finalement, ce n’est pas la pollution, ni le réchauffement climatique, mais l’incapacité chronique de nos élus locaux, nationaux et européens à prendre des décisions pour le bien commun. Ceux qui sont en place, resteront toujours englués, tels des albatros après une marée noire, dans des postures stériles et imbéciles, faite de partis pris dogmatiques, d’ambitions politiques personnelles et d’égos démesurés.

Les élections européennes de 2019 en France se dérouleront le 26 mai 2019, afin d’élire les 79 députés européens représentant la France au Parlement européen. Si vraiment vous voulez rendre service à la planète, il est donc grand temps de faire quelque chose d’utile. Recyclons tous ces incapables (poubelles grises quand même), une bonne fois pour toute. Tous ceux et toutes celles qui sont déjà députés européens ne doivent en aucun cas, voir leur siège reconduit. Ils ou elles nous ont déjà que trop démontrés, leur incroyable capacité à être inutile sur le long terme. 

Peut-être que cela servira d’exemple à cette nouvelle promotion d’élus et à tous ces nuisibles venus des quatre coins de l’Europe, se servir du projet européen au lieu de le servir. Lançons un nouveau pacte européen : « Faites votre travail, tenez vos promesses électorales, ou c’est direction la poubelle… ». Bien sûr, on m’objectera sûrement que c’est irréalisable, complètement utopiste, voire dangereux, les populistes et autres « machin-chose-istes » étant en embuscade et vous aurez sans doute raison sur le fond. Posez-vous quand même la question avant de voter, sur ce qui est le plus dangereux pour nous sur le long terme ?

Car si nous ne faisons rien, à part marcher pour la planète de temps en temps, faire la grève tous les vendredis et reproduire toujours les mêmes erreurs, encore et encore, croyez-vous que notre avenir, celui de nos enfants, de nos petits enfants sera meilleur ?

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

9 thoughts to “Et si pour sauver la planète, on recyclait d’abord tous ces incapables ?”

  1. Bonjour,
    Pour rappel la planète n’a pas besoin d’être sauvée, elle se passera très bien de nous.

    L’humanité a besoin d’être sauvée d’elle même surtout.

    Bonne réflexion

  2. Bonjour,
    tout à Fait d’accord avec vous,
    qui faut-il voter en mars ?
    Pour vous Dire en politique je n’ai plus confiance en Personnes,Çela fait des Années que Nous en Parlons ,
    Je N’appercois Aucun Progrès,
    Je Vie en Montagne (station de Ski)
    Je crois Qu’il faut Éduquer les Touristes à Ramasser leurs Déchets, et il y en a énormément!
    Petite Annecdote : une Famille de 4 personnes pic-nic une poubelle â 1 mètres ,Moi je promène mon Chien, une fois leur brunch terminé ils laissent leur repas sur la Table ,les Enfants jouent avec leur boîtes de Coca, ils commencent à partir laissant tout en plan ,Je les interpellent leur indiquant la poubelle pour leurs détritus,ils me disent ç est pas leur problème ils sont en Vacances Je Hause le Ton expliquant que sous l’Arbré ou ils sont vivent des Ecureils en autres,Je leur demande si Chez Eux ils Balancent leurs déjeuners par terre?
    Je leur Dit Ici Vous êtes sur les Terres de la Nature et Leurs Annimaux,ils ont fini par rammacer leurs mégots,et leurs restes en m’insultant…

    Chaque Printemps je part en randonnée avec un sac Poubelle de 100 L,le sac est vite plein
    Qui faut-il Éduquer ?

  3. Il existe pourtant des jeunes qui comprennent l’effondrement, l’horreur du système néo liberal et le miserable heritage qu’on nous laisse, mais nous jeunes avons etait éblouie par le futur que vous nous promettiez, les fils de cadre ne voudrait changer de monde, refuser à ce confort et revenir à la réalité. Mes moi je crois que certains jeunes comme moi veulent se retour à la collectivité, à la sincérité et à la radicalité face à la destruction du vivant. On se retrouve plus dans les représentations du monde, on veut découvrir le vrai et acceptons le changement, c’est nécessaire et de toute manière, il est impossible d’oublier les enjeux

  4. Ben oui cher compatriote tous les maux auxquels nous sommes confrontés proviennent de ces vieux croutons (dont je fais partie).

    Sans vouloir convertir qui que ce soit, et surtout pas cette nouvelle jeunesse dont les parents trentenaires, quadragénaires voire quinquagénaires ont pris exemple en tous points de vue, justement, sur leurs parents qui, tous, n’ayan t aucune personnalité copient sur ceux que l’on met en avant: la nouvelle France avec tous ses dérivés.

    Bon inutile que je poursuive vous avez toutes et tous compris ce en quoi je fais allusion. Tiens savez-vous ce que j’ai trouvé de mieux (mais dont mon épouse a horreur) lorsque entrant dans un lieu publique je dis tout haut: « Bonjour Messieurs-Dames » et que je n’ai aucune réponse; faites en le test vous serez édifiés; et bien avec le même ton (je puis vous assurer que ma voix porte) je rétorque immédiatement: » tiens, on ne parle pas Français ici!!! ».

    Là, on a diverses réactions: celui ou celle qui vous mire avec un regard d’abruti, d’autres sourient et d’autres vous fusillent du regard. Ma femme (non je ne suis pas Colombo) ne veut plus que je l’accompagne dans des lieux publics; ce en quoi ça me ravi. Tant que j’y suis: autre petite anecdote:
    Nous faisons nos courses au Géant Leclerc de Hyères; dans une allée une Zoubida d’une vingtaine d’années prête à mettre bas, poussant une poussette avec un futur….. et tenant par la main également un futur d’une huitaine d’années. Une vieille rombière (souvent plus jeune que moi) croisant le petit brun (indigeste par rapport au gateau) lui passe la main dans les cheveux biens crépus « tu es mignon toi! » Mon sang ne fait qu’un tour et je lui rétorque: » oui mais dans 10 ans il vous égorge ». Fermez le ban. Aucune réaction de quiconque sauf de mon épouse qui s’enfuit et me passe un savon carabiné en sortant de l’hyper. C’était la petite histoire dominicaine. Bon dimanche à vous.

  5. @Moktar: BRAVO, vous avez dit en quelques phrases ce que devraient savoir tous ces D’jeunes qui marchent comme des moutons pour une chose qu’ils ne connaissent pas (puisqu’on ne sait plus les éduquer, ou qu’on ne veut plus!) et qui se foutent éperdument des principes de base d’une vie en collectivité.J’ai bientôt 82 ans et suis horrifié par l’attitude de la majorité de cette jeunesse insouciante qui reproche aux anciens leur « bien-être actuel » et qui ne font rien ou presque pour assurer l’avenir sur le plan humain.

  6. Les jeunes sauvent la planète:
    Ainsi selon des éolos radicalisés, la Terre, dans une dizaine d’années, sera trop chaude pour y vivre. En meme temps (haha) je voyais à la TV cette jeune femme déclarer vouloir une hystérectomie pour ne pas mettre au monde un seul malheureux de plus.
    En attendant elle prend la pilule dont l’estrogène, rejeté par ses urines, empoisonne les rivières où les poissons, somme toute à la mode, changent de sexe !
    Mais bon, faut quand même bien baiser avant la fin du Monde… Non ?

  7. Recycler tous ces incapables? Vous êtes trop charitable! A mon avis, les mettre carrément dans des poubelles ordinaires en vue de les atomiser.

  8. Je ne vais pas évoquer cette supercherie de manif pour sauver la planète; manif organisée comme vous l’indiquez fort bien par les D’jeuns qui ne cessent de bouffer du « vieux » qui selon eux a détruit la planète.
    Je ne prendrais qu’un ou deux exemples de cette volonté de sauver la planète.
    Personnellement je n’ai pas encore vu un « vieux » cracher par terre; je n’ai pas encore vu ou très peu de « vieux » jeter par terre, n’importe où, sa bouteille de bière ou de coca, son paquet de cloppes; je n’ai pas encore vu un vieux pisser contre un mur en pleine ville; devrai-je évoquer le tri et les diverses poubelles mises à cet effet dont les répartitions ne sont pas respectées.

    En revanche je vois quotidiennement des « D’jeuns » qui n’en ont rien à foutre et souillent tout sur leur passage.

    Sauver la planète: cela passe en tout premier lieu par l’éducation et le respect d’autrui; le reste en découle de source.

    Alors les « D’jeuns » avant de manifester pour des causes qu’en réalité vous ignorez et dont on vous a informé uniquement dans un but politique, apprenez donc le civisme et lorsque vous y serez imprégné, le reste suivra sans problème.

  9. Nos Chefs civils et militaires ont de la tactique, mais pas de stratégie.
    Parer au court terme sans savoir imaginer le long terme.

    (École de Guerre, E.N.A. = même combat)

Les commentaires sont clos.