Facebook, censure et règne de l’arbitraire

DE GRÉGORY ROOSE – ON 20 JUILLET 2019 – METAPOLITIX

Cette censure est devenue insupportable mais, bien qu’affecté, à l’instar de Grégory Roose, nous n’avons pas le genou au sol car nous disposons d’autres vecteurs de diffusion. Depuis que Facebook s’est acoquiné avec notre cher Jupiter, la liberté d’expression est morte. Dont acte. //RO

© Pierre Duriot

Depuis quelques jours déjà, mon application Facebook faisait anormalement vibrer mon téléphone portable de ces notifications impétueuses et autoritaires qui ne présagent rien de bon.

Il ne s’agissait ni de « j’aime », ni de « partage » d’un quelconque influenceur qui eut rendu virale l’une de mes publications, mais d’un message, puis d’autres, m’avertissant que j’avais enfreint les « standards de la communauté » Facebook. Foutu mot que celui de « communauté ». Ce réseau social n’est rien d’autre qu’un outil, au demeurant très pratique, permettant de partager avec d’autres humains, le plus souvent connus de loin ou de très loin, des informations autour d’un centre d’intérêt commun. De quoi s’agissait-il ? A vrai dire, toujours de la même chose. D’abord une suppression, puis deux puis trois…de la même publication qui appelait poliment et simplement à signer une pétition en faveur de Tommy Robinson, militant anglais condamné à de la prison ferme pour avoir filmé « illégalement » les accusés d’un gang de violeurs pakistanais de petites filles blanches.

J’ai eu beau lire et relire cette publication, je n’y ai honnêtement rien trouvé de légalement ou moralement répréhensible.

Lire la suite

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

2 thoughts to “Facebook, censure et règne de l’arbitraire”

  1. Vous n’êtes pas le seul et pour ma par je fais ou dit riens d’illégal à tout moment on me bloque pour soit disant que j’ai un problème avec mon ordi alors il vérifie qui y a rien d’anomale mon œil depuis trois jours ils n’arrêtes à tout moment

  2. Nous sommes toutes et tous soumis à cette censure ridicule – Nous avons d’autres moyens de publier – Twitter, VK, et autres réseaux privés … C’est donc ridicule –

Les commentaires sont clos.