FÉMINISME : LE MYTHE DE « L’OPPRESSION PATRIARCALE »

Par Gilles Ardinat – Le 19 juin 2019 – L’Incorrect

C’est parce que les dangers qui pèsent sur les femmes sont immenses que le féminisme gauchiste de ressentiment doit être méthodiquement dénoncé et « déconstruit ». //GA

Un article remarquable pour déconstruire ce féminisme outrancier. //RO

© D’après l’oeuvre de Pierre Duriot

Le féminisme n’est plus un mouvement contestataire. Il est devenu une idéologie officielle avec son secrétariat d’Etat dédié. Il est omniprésent à l’Ecole, à l’Université, dans les discours politiques et dans les médias. Totalement institutionnalisé, le féminisme semble de plus en plus échapper à la critique. Les mensonges de la propagande féministe sont diffusés sans aucune précaution ou vérification.

Ainsi on fait croire qu’à fonction, compétence et performance égales, une femme toucherait un salaire 20% inférieur à celui d’un homme, ce qui est factuel faux et juridiquement impossible (l’égalité salariale ayant fait l’objet de multiples lois depuis 1972). Ce type de mensonges, martelé comme s’il s’agissait de faits établis, vise à culpabiliser les hommes et à victimiser les femmes dans un but clientéliste évident.

https://lincorrect.org/feminisme-le-mythe-de-loppression-patriarcale/?fbclid=IwAR28YXU4uyMHk0pHrbhIgVeT98NIG9DPVhjOg1kdb96UC8FU4I3AK7LWvo8

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

One thought to “FÉMINISME : LE MYTHE DE « L’OPPRESSION PATRIARCALE »”

Les commentaires sont clos.